© Dossiersmarine - Copyright 2005-2017 - Alain Clouet - contact : www.dossiersmarine@free.fr
La flotte de Napoléon III
Vaisseau de 100 canons
 Classe “Hercule”    nom chantiers sur cale lancement en service rayé Hercule Cherbourg 1824 1836 1-5-1837 16-1-1860 Jemmapes Lorient 26-4-1825 2-4-1840 9-8-1840 31-12-1864 (ex-Indomptable, ex-Royal-Charles)) Henri IV Cherbourg 17-7-1829 14-9-1848 14-11-1854

  caractéristiques

dimensions 62,50 (pp) x 16,20 x 8,23 (c) m déplacement 4 440 t effectif 904/955 h (510 en transport) voilure 3 150 m² armement (Hercule) origine : bat1 : 30x30 NR1 - bat2 : 32x30 NR2 - gaill : 24x30 car + 4x18 1850 : bat1 : 22x30 NR1 + 8x22cm - bat2 : 24x30 NR2 + 8x22cm - gaill : 20x30 car + 4x16cm

 historique

Hercule

4-8-1837 : départ de Toulon pour l’Amérique du Sud avec le prince de Joinville.. 16-8-1837 : à Gibraltar. 18-8-1837 : à Tanger. 1-9-1837 : arrivée au Pic de Ténérife, venant de Funchal 4-9-1837 : mouillage à Santa Cruz de Ténérife - ordre est donné de rejoindre Tunis. 21-9-1837 : arrivée en baie de Tunis - contre ordre, la croisière vers l’Amérique du Sud - le prince de Joinville débarque pour rejoindre son frère à Constantine. 14-11-1837 : le prince rembarque à Alger où l’Hercule a fait escale. 1-12-1837 : escale à Gorée où se trouve la Triomphante. 5-12-1837 : appareillage pour Praia (île de Santiago au Cap-Vert). 7 au 9-12-1837 : escale à Praia, puis départ pour Rio de Janeiro. 17-12-1837 : passage de la Ligne. 1839-41 : escadre de la Méditerranée (CV Fauré). 18-1-1840 : à Toulon, venant de Smyrne (CV Fauré). 11-4-1840 : de Toulon vers Port-Vendres (CV Leprédour).  23-4-1840 : de Toulon pour Oran. 12-5-1840 : retour à Toulon. 17-6-1840 :  de Toulon pour le Levant. 1-7-1840 : à Ourlac. 1842 : station du Levant. 1-1-1843 : en disponibilité de rade. 23-8-1850 : accident sur un canon (3 blessés graves). 5-1850 : devant Naples avec l'escadre d'évolutions et une escadre anglaise. 10-8-1850 : arrivée à Cherbourg en provenance de Naples, avec l'escadre d'évolution (CV Maissin). 3-10-1850 : appareille de Cherbourg pour Brest. 8-3-1852 : sortie de bassin à Brest. 17-6-1853 : armé à Brest. 6-2-1854 : appareille de Brest pour Toulon avec l'escadre de l'Océan, remorqué par le Cafarelli. 1-3-1854 : arrivée à Toulon. 20-3-1854 : de Toulon pour la Baltique. 17-4-1854 : à Brest venant de Méditerranée (CV Larrieu). 27au 30-4-1854 : escale à Deal (GB) avec l'escadre de la Baltique, pour cause mauvais temps. 20 au 29-5-1854 : escale à Kiel. 6-1854 : relevé hydrographique devant Bomarsund. 1-1855 : en rade de Toulon pour la Crimée. 23-7-1855 : CV Larrieu. 3-10-1856 : désarmé. 16-1-1860 : rayé - reconverti en bâtiment de servitude. 16-1-1860 : remorque la Trirème de Paris au Havre. 6-1861 : Paris - Le Havre remorquant la Trirème 1865-1875 : pénitencier à Brest. 1882 : démoli.

Jemmapes

14-10-1824 : ordonné sous le nom d'Indomptable. 4-11-1824 : rebaptisé Royal Charles. 9-8-1840 : rebaptisé Jemmapes pour sa mise en service (CV Le Tourneur). 1841 : appareillage de Lorient pour le Levant avec escale à Toulon (CV Le Goaran). 8-1844 : en opérations contre le Maroc avec la division du prince contre-amiral de Joinville (CV Montagnies de la Roque). 6-8-1844 : bombardement de Tanger. Le Jemmapes s'embosse à 600 m du fort principal et en une heure et demie, contraint les marocains à abandonner. 11-8-1844 : la division du prince de Joinville passe le détroit de Gibraltar. 16-8-1844 : bombardement et débarquement de Mogador. 3-12-1844 à 1846 : sous commandement du CV Legrandais 1845 : escadre d'évolution. 6-9-1845 : départ de Toulon. 29-10-1845 : retour à Toulon. 1846 au 1-3-1847 : désarmé. 1-2-1847 à 1849 : sous commandement du CV Laguerre. 1849 à 1851 : sous commandement du CV Varèse. 5-1850 : devant Naples avec l'escadre d'évolutions et une escadre anglaise. 10-8-1850 : arrivée à Cherbourg en provenance de Naples, avec l'escadre d'évolution. 7-9-1850 : revue navale du prince Président. Fin 1851 à 1854 : désarmé. 27au 30-4-1854 : escale à Deal (GB) avec l'escadre de la Baltique, pour cause mauvais temps. 20 au 29-5-1854 : avec l'escadre en Baltique - escale à Kiel. 17-2-1855 : de Kamiesh pour la France 1855 : opérations en Mer Noire. 7-2-1856 : départ de Toulon pour la Mer Noire. 23-9-1856 : désarmé. 31-12-1864 : rayé. 1-1-1867 : réarmé pour quelques mois comme transport, puis caserne à Cherbourg (CV de Langle de Cary).. 1890 : démoli.

Henri IV

18-12-1828 : ordonné. 25-5-1851 : à Lisbonne. 11-1851 : bombardement de Salé. 1-1852 : à Toulon. 23-3-53 : appareillage de Toulon avec l'escadre pour Salamine. 24-6-1854 : à Varna. 3-7-1854 : appareille de Marseille pour Galipoli, avec des troupes à bord. 1853-54 : il prend part à l'expédition de Crimée dans la 1ère escadre. 14-11-1854 : pris dans une grosse tempête devant Sébastopol, va à la côte à Eupatoria - perdu. Ulm vaisseau de 100 transformé en mixte     nom chantiers sur cale conversion lancement en service rayé  Ulm (ex-Lys) Rochefort 13-6-1825 11853 2-5-1854 6-11-1854 25-11-1867

 caractéristiques

dimensions 62.50 x 17.06 x 7.65 m déplacement 4 493 t (1854) vitesse 10.38  n effectif 883 h propulsion 1 hélice - machine à vapeur (type Indret) de 650 chn - charbon : 500 t armement à l'origine en 100 c :1ère bat : 32 x 30 longs ; 2e bat : 34 x30 courts ; gaillards : 30x30 caronades + 4 x18 longs 1854 :  bat1 : 16x22cm NR1 + 16x36 ; bat2 : 16x22cm NR2 + 16x30 NR2; gaillards : 2x50 + 16x30 NR4 en version transport : 8 c

 historique

9-8-1830 : renommé Ulm. 1854 : adjonction machine. 1855 : escadre de réserve. 17-10-1855 : prise de Kinburn. 7-1857 : escadre de la Méditerranée. 26-6-1860 : appareillage de Brest pour essais moteurs. 25-6-1862 : arrivée à Cherbourg, venant de Brest. 4-9-1862 : appareille de Cherbourg pour Ténériffe et le Mexique. 3-1-1863 : arrivée à Brest, venant du Mexique. 25-11-1867 : rayé ; transformé en charbonnière. 1890 : démolition.   Austerlitz Vaisseau de 100 transformé sur cale Les navires à vapeur sont obligés de relâcher fréquemment pour refaire du charbon. Aussi les plans de reconversion ont-ils réduit les vivres embarquées de 6 mois à à 2 seulement, et l'eau de 4 à 1 mois. De même la voilure prévue pour un 100 est remplacée par une voilure de 90 canons. Le poids gagné permit d'installer une machine de 500 chn (un 650 chn avait d'abord été commandé, mais en refaisant les calculs, l’ingénieur Corrard dut revoir sa copie à 500 chn, alors que la machine avait été commencée !).     nom chantiers sur cale conversion lancement en service rayé  Austerlitz (ex-Ajax) Cherbourg 17-8-1832 1850 15-9-1852 1-5-1853 22-7-1872

 caractéristiques

dimensions après allongement : 70.62 x 16.80 x 7.67 m déplacement 4467 t vitesse 10.2 n effectif 883 h propulsion Machine Indret de 500 chn à 4 cylindres à bielles directes : d = 1,4 m ; c = 0,9 m ; 4 chaudières ; tubes sécheurs à la base de la cheminée. Hélice à 4 pales repliables de 5 m de diamètre. 1 hélice à puits à 4 pales repliables de 5 m de diamètre -  charbon 378 t Gréé en 3 mâts carré armement 1853 : bat1 : 30x30 NR1 + 2x22cm - bat2 : 30x30 NR2 + 2x22cm - gaill : 4x30 NR2 + 16x16cm + 2x22cm 1856 : bat1 : 18x36 + 16x22cm - bat2 : 32x30 NR2 - gaill : 22x16cm en transport : 8 c

 historique

 Austerlitz à Cronsdat en 1854 - Coll. part. 28-11-1839 : l’Ajax est rebaptisé sur cale Austerlitz. 1850 : début de transformation - allongement. 2-1854 : en réparation à Brest (arbre de couche avarié). 20-3-1854 : de Brest pour la Baltique. 9-4-1854 : escale à Elseneur. 18-4-1854 : en baie de Kioge (Danemark). 1-5-1854 : rallie l'escadre anglaise en Mer Noire. ?? 2-9-1854 : mouillé à Waxhom, près de Stockholm (CV Laurencin). 2-5-1855 : départ de Brest vers la Baltique (CV Laurencin ) pour y rejoindre l'escadre. 13-5-1855 : passe le Belt devant Nyborg. 1866 : allongement de l'arrière. 7-1857 : escadre de la Méditerranée. 2-9-1858 : arrivée à Toulon, venant de Brest. 10-5-1862 : appareille de Cherbourg pour essais. 31-5-1871 au 20-2-1872 : ponton-caserne des insurgés de la Commune à Brest. 22-7-1872 : rayé. 1874-94 : Ecole des mousses à Brest. 1895 : démolition. Eylau Vaisseau de 100 c transformé en vaisseau mixte rapide. Cette opération de jumboïsation sur cale, la première du genre pour ce type de navire, se déroula selon une technique mise au point par Dupuy de Lôme.      nom chantiers sur cale conversion lancement en service rayé  Eylau Lorient 4-1833 5-7-1853 15-5-1856 8-3-1857 22-2-1877

 caractéristiques

dimensions 1854 : 69,22 x 16,80 x 7,56 m déplacement 5 023 t vitesse   effectif 913 h propulsion  Machine Cavé 900 chn conçue par Labrousse à 4 cylindres horizontaux à bielles directes et à manivelles équilibrées pour réduire les vibrations - 1 hélice avec puits d’hélice. Gréé en 3 mâts carré. armement 1857 : bat1 : 18x36 + 16x22cm - bat2 : 34x30 NR2 - gaill : 2x16cm + 20x30 NR4

 historique

1833 : mise sur cale en tant qu'Eole, puis Eylau. 5-7-1853 : début des transformations en vaisseau à hélice. 2-9-1858 : arrivée à Toulon, venant de Brest. 6-05-1859 : quitte Toulon pour le blocus de Venise 11-05-1859 : avaries. 5-7-1859 : repart pour l'Adriatique. 6-1860 : mouillé sur rade de Hyères. 2-6-1860 : quitte son mouillage pour prendre l'Amazone (en panne de machine) en remorque et la rentrer dans le port de Toulon. 9-7-1860 : appareillage de Naples pour la Syrie (CV Dauriac). 27-2-1862 : arrivée à Toulon. 5-7-1862 : appareille d'Alger pour la Martinique. 2-8-1862 : escale à Fort de France, en route vers le Mexique. 23-8-1862 : arrivée à Vera Cruz. 30-9-1862 : appareillage de Vera Cruz pour Toulon. 22-11-1862 : arrivée à Toulon. 1-1863 : en réserve. 1863 : retour au Mexiqe pour 5 mois (épidémie de fièvre jaune). 20-10-1864 : de Toulon pour Alger avec le 37e de ligne. 1905 : vendu pour démolition.   Tage Vaisseau de 100 transformé.        nom chantiers sur cale 1er lancement conversion 2e lancement en service rayé Tage Brest 26-8-1824 15-4-1847 8-1857 1857 12-7-1858 6-5-1884 (ex-Saint-Louis, ex-Polyphène)

 caractéristiques

dimensions origine : 62,5 x 62,0 (flot.) x 16,2 x 8,6 m 1858 : 65.02 x 16.82 x 7.55 m déplacement 4 331 t vitesse 10.7 n effectif 883 h (477 en version transport) propulsion 1 hélice à puits- machine Napier (Glacow) de 500 chn, 1336 chi - charbon : 170 t 9 n à 50 t/mn, la pression de vapeur étant de 2,48 atm et la puissance de 1336  chi chi, 13 n à la vapeur avec l’aide des voiles. voilure : 2 668 m² armement 32x30 longs + 30x30 courts+30x30 caronades 1858 : bat1 : 16x36 + 16x22cm - bat2 : 32x30 - gaill : 14x16cm + 6x30 caronades 1881 : bat : 4x14cm + 1x12cm - gaill : 4x12cm en transport : 8 c

 historique

 26-8-1824 : Polyphène sur cale. 26-12-28 : rebaptisé Saint-Louis. 1-12-1832 : rebaptisé Tage. 20 au 29-5-1854 : escale à Kiel. 20-4-1854 : appareillage de Kiel de conserve avec le Breslaw. Ils vont s'aborder en mer et ne pourront repartir avec le reste de la flotte. 27au 30-4-1854 : escale à Deal (GB) avec l'escadre de la Baltique, pour cause mauvais temps. 1855 : escadre de la Baltique. 17-2-1855 : de Kamiesh pour la France. 8-1857 à 1858 : transformé en mixte. 12-7-1858 : deuxième mise en service. 18-7-1860 : appareillage de Brest pour Toulon (CV Le Gallic de Kérisouet). 29-12-1860  en station à Messine. 1861 : armé en transport. 13-3-1869 : passe en réserve 3e catégorie à Cherbourg . 29-5-1871 au 1-3-1872 : ponton caserne des insurgés de la Commune. 1875 : transformé en vaisseau à voile. 30-11-1875 à 10-1876 : affecté au transport des forçats sur la Nouvelle Calédonie. Il fera 5 aller-retours. 14-12-1876 : appareillage de Cherbourg pour Nouméa. 11-11-1877 : désarmé à Brest. 7-1878 : en rade de Nouméa pour mater la révolte des canaques. 6-5-1884 : rayé. 1886 : rebaptisé le Vétéran - corps de garde. 1886-95 : charbonnière à Brest. 1896 : démolition.   Duguay-Trouin Vaisseau de 100 transformé par "jumboïsation" à hauteur du maître-bau, cet allongement étant nécessité par la pose d'une machine. Quasiment jumeau du Tage.          nom chantiers sur cale 1er lancement conversion 2e lancement en service rayé  Duguay-Trouin Brest 17-2-1827 29-3-1854 8-1857 1857 12-7-1858 22-7-1872

 caractéristiques

dimensions 62,50 x 16,75 x 7,64 m après transf. : 64,90 x 16,80 x 8,05 m déplacement 4440 tpl vitesse 10.7 n effectif 883/916 h propulsion Machines Napier de 550 chn à 2 cylindres d = 1,65 m ; c = 0,914 m ; 60 t/mn maximum ; 4 chaudières ; hélice dans puits à 2 ailes doubles de 5,4 m charbon : 500 t - Gréé en 3 mâts carré. armement 1858 : bat1 : 16x36 + 16x22 NR1 cm - bat2 : 32x30 - gaill : 14x16cm + 6x30 caronades en transport : 8c

historique

1-4-1855 : entre en commission de port. 16-9-1855 : désarmé. 8-1857 : début des transformations (le transport NIEVRE ira chercher à Glasgow sa machine qui y est construite). 11-7 au 12-11-1858 : essais de machine (CV Protet), puis réserve. 3-6-1859 : réarmé. 24-4-1859 : appareillage de Valparaiso pour Callao. 2-5-1859 : arrivée à Callao. 14-7 au 17-8-1859 : Cdt CV Gizolme. 22-10 au 24-12-1859  : Cdt CV Le Bègue. 24-12-1859 au 18-9-1862 : Cdt CV Mazères. 7-1-1860 : appareille pour le Pacifique (Panama, détroit de Magellan, Acapulco, Marquises et Tahiti) avec le contre-amiral Larrieu. 18 au 23-1-1860 : escale à St Vincent, en route pour Rio.  6-2-1860 : arrive devant Rio où sévit une épidémie de fièvre jaune. Le navire quitte immédiatement la baie, en route pour le Pacifique.  7-4-1860 : arrivée à Valparaiso et allant à Callao. 29-5-1860 : escale à Callao. 8-9-1860 : appareillage de Valparaiso pour Nouka-Uva (Nlle Calédonie). 1861 : intervention franco-anglaise sur Acapulco. 31-8-1862 : arrivée à Valparaiso, venant de Coquinalo (CA Larrieu). 18-9-1862 au 3-1863 : Cdt CF Chepy. 14-3-1863 : retour à Brest par le Cap Horn. 9-4-1863 : désarmé. 4 à 7-1865 : Cdt CV Lagé. 7 à 9-1865 : Cdt CV Nouvel. 1-3 au 9-5-1867 : en rade de Brest (CV Quesnel) - aménagé en hôpital flottant pour recevoir les malades de retour du Mexique. 31-5-1871 au 13-3-1872 : ponton-caserne des insurgés de la Commune en rade de Brest (CV Hardy). 22-7-1872 : rayé - poste de garde - devient le Vétéran. 1876 : démolition. classe “Fleurus”            nom chantiers sur cale conversion 2e lancement en service rayé Fleurus Toulon 4-1825 1853 2-12-1853 1-7-1854 17-8-1869 Navarin Toulon 5-1832 1853 26-7-1854 17-10-1854 13-7-1886

caractéristiques

dimensions 62.86 (62.07 fl.) x 16.84 x 7.82 m déplacement 4450/4920 t effectif 883 h propulsion Machines Schneider de 650 chn à action directe à 4 cylindres horizontaux à bielles directes disposés deux à deux face à face, les bielles opposées étant attelées sur le même bouton de manivelle : d = 1,44 m ; c = 1,2 m ; 1950 chi ; hélice à 4 ailes de 5,4 m. Gréés en 3 mâts carré (2762 m²). armement 1855 : bat1 : 24x30 +8x22cm - bat2 : 28x30 + 6x22cm - gaill : 22x30 + 2x16cm 1867 : 1x12cm rayé + 4x30 obus. + 3x4 1867 : 1x12cm rayé + 4x30 obus. + 3x4

 historique

Fleurus

9-8-1830 : le Dauphin Royal, ex-Brianée, est renommé Fleurus. 1847 : transformation de la poupe qui devient ronde (plans de Jean Vincent). 11-8-1852 : début des travaux de motorisation.  2-12-1853 : mise à l'eau. 1855 : escadre de réserve, guerre de Crimée en Mer Noire). 2-1-1855 : à Toulon venant de Crimée. Il effectuera 3 aller-retours. 1862 : transport pour l'expédition du Mexique. 6-9-1862 : abordage avec la Charente devant Gibraltar. 2-10-1862 : arrivée à Toulon, venant de Cadix. 1862-63 : armé en guerre au Levant. 21-5-1867 : enlèvement des machines - reclassé comme transport à voiles. 2-10-1867 : en chargement à Toulon pour la Nlle Calédonie et la Cochinchine - destiné à Saîgon comme ponton-caserne. 17-8-1869 : rayé. 1870 : transformé en ponton à Saïgon où il remplace le Duperré. 1878 : démoli.

Navarin

6-1855 : transport en Mer Noire. 28-7-1855 : appareille de Kamiesch pour Toulon avec des blessés. 9-9-1857 : désarmé à Toulon. 26-5-1862 : entré bassin n°1 de Castignan à Toulon. 1-9-1862 : escale à Ténériffe (3 voyages au Mexique dans l'année). 3-1-1863 : arrivée à Toulon, venant de Vera Cruz avec escales à San Yago de Cuba (sic) et Madère. 5-7-1866 : carénage à Toulon. 6-1-1867 : appareille de Toulon pour Vera-Cruz. 1-3-1867 : arrivée au Mexique pour évacuation des troupes. 12-3-1867 : appareille de Vera Cruz pour la France avec 974 h. 1873 : converti en transport à voiles. 1876-85 : transport de forçats vers la Nouvelle-Calédonie. 13-7-1886 : rayé. 1889-90 : bâtiment central de la défense mobile. 1908 : démoli.    Turenne De Robert a suivi de près les plans du Tage pour ce vaisseau issu de la série de la "Commission de Paris". En novembre 1857, il proposa les plans pour installer les machines qui avaient été prévues pour le trois-ponts Friedland, ce qui fut accepté par un contrat en date de février 1858.              nom chantiers sur cale 1er lancement en service conversion en service rayé Turenne Rochefort 13-6-1827 15-4-1854 24-5-1854 1858 15-12-59 25-11-1867

 caractéristiques

dimensions 62.50 x 16.75 x 7.85 m - après transf. :64,90 x 16,80 x 7,85 m déplacement 4 440 / 4 554 t effectif 883/916 h propulsion Machine Forges et Chantiers de la Méditerranée sz 600 chn identique à celle du Ville de Paris ; hélice bipale double de 5,43 m de diamètre ; 51 t/mn. Charbon : 500 t Gréé en 3 mâts carré armement origine :B1 : 32x30 NR1 - B2 : 34x30 NR2 - gaill : 30x30 car + 4x18 1862 : B1 : 16x36 + 16x22cm - B2 : 32x30 - gaill: 18x30 + 2x16cm

historique

1855 : escadre de réserve. 4-2-1855 : à Toulon, venant du Levant. 19-5-1855 : arrivée à Kamiesch, venant de Constantinople. 1858-59 : transformé en mixte. 15-12-1859 : nouvelle mise en service. 26-1-1862 : appareillage de Brest pour Cherbourg. 2-2-1862 : appareillage de Cherbourg pour le Mexique, transportant le 99ème de ligne. 14 au 16-3-1862 : relâche à St Thomas (1). 20-3-1862  : à Vera-Cruz; 10-5-1862 : arrivée à Cherbourg, venant de la Havane et du Mexique. 28-7-1862 : appareille de Cherbourg pour le Mexique. 25-8-1862 : à Fort de France. 21-9-1862 : arrivée à Vera Cruz avec l'Yonne et le Chaptal. 2-10-1862 : appareille de Vera-Cruz pour la France. 7-11-1862 : arrivée à Best. 5-2-1863 : arrivée à Cherbourg, venant de Brest, pour prendre son chargement et 1004 soldats pour le Mexique. 25-11-1867 : désarmé et rayé. 1869-80 : charbonnière à Brest. 1-2-1875 - rebaptisé Éléphant. 1886 : démolition. (1) Selon l'Abeille du 20-4-1862, ce sont les Darien, Labrador et Cacique qui ont fait escale à St Thomas du 14 au 16-3-1862 alors que le Turenne et l'Amazone ont quitté La Martinique le 15-3 pour Vera-Cruz. Wagram Vaisseaux de 100 de la classe Hercule, transformé en mixte sur cale par décision de la mi 1852, les plans de Masson seront achevés avril 1853.              nom chantiers sur cale lancement  en service rayé  Wagram (ex-Bucentaure)  Lorient 23-2-1833 2-12-1853 16-1-1855 22-7-1867

caractéristiques

dimensions origine : 62.50 x 16.75 x 7.64 m - hauteur batteries : 2 m déplacement 4 450/4 560 t effectif 883 h propulsion  machine Schneider 650 chn, 1950 chi  à 4 cylindres horizontaux identique à celle du Fleurus) - 11,9 n pour une pression de vapeur de 1.9 atm (vide 0,3 atm). charbon : 548 t voilure : 2 710 m² (3 mâts carré) armement 1855 : bat1 : 24x30 + 8x22cm - bat2 : 26x30 + 6x22cm - gaill : 4x30 NR1 +14x30 NR4 1858 : bat1 : 24x30 NR1 + 8x80 NR1 obus. - bat2 : 26x30 NR2 6x80 NR2 - gaill : 4x30 NR1 + 14x30 NR4 1862 (transport) : bat2 : 14x30

 historique

23-11-1839 : rebaptisé Wagram. 1853 : mofification de l'arrière. 1855 : escadre de réserve. 22-5-1855 : mise en rade à Lorient. 8-7-1855 : appareille de Lorient pour Brest puis la Mer Noire (CV Larrieu). 11-9-1862 : appareille de Brest pour Cadix pour charger des troupes du Fleurus, immobilisé pour avarie, et les amener à Vera Cruz. 16-11-1862 : de Vera Cruz à Toulon. 5-1-1863 : arrivée à Toulon, venant du Mexique. 24-9-1867 : pont rasé - utlisé par la pyrotechnie de St Nicolas pour des essais d'explosions de
 Sur cette page Hercule Jemmapes Ulm Austerlitz Eylau Tage Duguay-Trouin Fleurus Navarin Turenne Wagram Prince Jérôme
Suite … Suite …