© Dossiersmarine - Copyright 2005-2017 - Alain Clouet - contact : www.dossiersmarine@free.fr
La flotte de Napoléon III
Frégates à roues 1 -

Paquebots reconvertis de 450 chn (suite)

classe GOMER

Trois-mâts en bois, conçues à l'origine comme paquebots transatlantiques, sur un programme de 14 unités, on les trouva mal adaptés et elles furent reversées à la

Marine en cours de construction. La soute à charbon de ces frégates avait une contenance suffisante pour leur permettre de traverser l’Atlantique entièrement à la

vapeur.

Wooden hull three-masters, first designed as transatlantic packetboats, they have been found not adapted to this service and assigned to the French Navy during

building. The coal hold was so wide, they can join America without calling.

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 ASMODEE

 

Rochefort

19-10-1840

20-10-1841

1-7-1842

18-12-1865

 GOMER

Rochefort

25-9-1840

19-7-1841

14-5-1842

30-3-1868

 caractéristiques

dimensions

70.90 x 12.20 x 19.83 (avec tambours) x 5.30 m

déplacement

2.700 t

vitesse

10 / 11.7 n (essais)

effectif

271 h

propulsion

Mmachine à vapeur à balanciers Fawcett, Liverpool de 450 chn - roues tournant à 16 t/mn - Gréés en 3 mâts barque puis carré.

Machine à 2 cylindres : d = 1,93 m ; c = 2,29 m ; 4 chaudières tubulaires ; 16 t/mn ; 900 chi ; roues de 9,04 m de diamètre munies de 24 aubes de 3,22 x

0,57 m ; 10 n à 15 t/mn ; 2,27 kg/chi/h, 7 n à la voile.

Consommation : 40 t par jour à pleine puissance (3,7 kg/chn/h). Les soutes contenaient 500 t de charbon, ce qui assurait à ces unités 12 jours de route à

bonne vitesse, soit un rayon d’action de l’ordre de 3000 milles. De plus, par vent favorable, ils étaient capables en s’aidant de leur voilure de se déplacer

à 10 n en ne gardant qu’une chaudière allumée, ce qui réduisait la consommation de charbon à 10 t par jour.

armement

plans 9-1841 : bat. : 18x30 n°2 + 2x22cm obus. - gaill : 10x16cm obus. + 2x22 cm obus.

1841-42 : bat. 12x30 n°2 - gaillards : 4x22cm + 4x30 n°1 +4 x16cm

Asmodée 1845 : bat : 10x30+4x16cm - gaill : 4x22cm + 2x30

Asmodée 1846-52 : bat : 4x22cm + 4x30 - gaill : 2x22cm + 4x30

Gomer 1848 : 6x16cm + 8x30 obus.

Gomer 1852 : bat : 8x16cm + 12x30 obus.

Asmodée 1856 : bat : 6x30 + 4x22cm - gaill : 4x22cm + 2x30

  historique

Asmodée

    1840 : ordonné sous le nom d'Asmodée.

    3-3-1841 : baptisé Monge.

    13-3-1841 : renommé Asmodée.

    1843 : Sénégal.

    1844 : Algérie et opération de Mogador.

    1845 : station en Tunisie, Algérie.

    30-10-1846 : appareillage de Toulon pour Brest (CV Blanc).

    12-11-1846 : arrivée à Brest - incorporée à l'escadre d'évolution.

    25-12-1847 : appareillage d'Oran avec Abd El Kader et de sa famille pour

Toulon.

    29-12-1847 : arrivée à Toulon.

(photo Jules Maréchal)

    11-2-1849 : à Brest.

    2-8-1849 : arrivée à Brest, venant de Toulon.

    20-5-1851 : appareillage de Toulon pour campagne aux Antilles et Cuba (CV

Chopat).

    1852 : talonne un rocher aux îles Sanguinaires et doit passer au bassin.

    7-4-1854 : passe devant Lavalette.

    9-3-1857 : arrivée à Toulon, venant de Grèce avec des troupes rapatriées.

    16-5-1862 : arrivée à Toulon, venant de Civita Vecchia.

    26-6-1862 : arrivée à Toulon, venant de Rouen.

    1853 : Guerre de Crimée.

    26-6-1854 : appareillage de Toulon pour la Baltique, armée en transport.

    15-8-1854 : bombarde Bomarsund en Baltique.

    21-10-1854 : retour en France.

    12-1854 : transporte 900 marsouins de Brest au Pirée.

    2-1855 : campagne à Kamiesch (mer Noire) après avoir embarqué 1000 pax à Alger.

    19-5-1855 : arrivée àKamieschh, venant de Constantinople.

    22-5-1855 : prise de Kertch à l'entrée de la mer d'Azov. Elle s'échoue, sans dommages.

    11-1855 : retour en France.

    9 au 10-3-1856 : du Havre à Cherbourg.

    4-2-1857 : appareille de Toulon pour le Pirée (évacuation de la Grèce).

    6-1859 : arrivée à Toulon avec 610 prisonniers.

    1860 : Syrie.

    20-2-1861 : à Toulon venant du Pirée.

    1861 : transporte une ambassade du Siam entre Alexandrie et Toulon.

    30-1-1862 : transport vers Vera Cruz (Mexique), puis vers Civita Vecchia.

    25-5-1862 : retour à Toulon, venant de Civita Vecchia avec 600 soldats congédiés de l'armée de Rome.

    18-5-1862 : repart pour Civita Vecchia.

    24-5-1862 : arrivée à Toulon, venant de Civita Vecchia.

    4-6-1862 : de Toulon vers Civita Vecchia.

    18-6-1862 : arrivée à Toulon, venant de Civita Vecchia.

    1863 : croisière sur les côtes de Turquie, du Liban et d'Egypte,

    18-12-1865 : rayée à Toulon, puis démoli.

Gomer

    6-1842 : appareille de Cherbourg pour sa croisière d'endurance au Brésil, puis New-York.

    30-3-1843 : de Brest pour campagne aux Antilles via Porto-Rico (épidémie de fièvre jaune), (CC L.A. Laurencin).

    1843 : retour à Rochefort.

    1844 : croisière aux Antilles.

    10-1844 : amène le roi Louis-Philippe à Portsmouth en visite officielle.

     24-2-1846 : aménagé pour le service particulier du Roi

pendant la belle saison.

    12-2-1850 : arrivée à Brest.

    13-2-1850 : escale à Cherbourg.

    14 au 16-2-1850 : escale à Torbay

    1851 : bombarde la ville de Salé (Maroc).

    30-3-1851 : appareillage de Toulon.

    1853-54 : il prend part à l'expédition de Crimée dans la

1ère escadre.

    17-4-1853 : arrivée à Salamine.

    29-4-1853 : arrivée à Smyrne.

    25-9-1853 : à Constantinople.

    9-1-1854 : arrivée en rade de Trébizonde.

    16-3-1854 : de Constantinople au Pirée.

    18-3-1854 : passage devant Syra.

(photo Jules Maréchal)

    6-7-1854 : en station au Pirée au service de l'hôpital

maritime.

    1859 : opérations de l'Adriatique.

    26-4 au 6-6-1859 : armé en transport.

    6-6-1859 au 5-8-1859 : armé en guerre

    31-12-1859 : mouille en petite rade de Toulon.

    29-12-1861 : appareillage de Toulon pour Stora, Alexandrie

puis la Cochinchine.

    1862 : sert de remorqueur à un poseur de câble électrique

anglais entre Toulon et Port Mahon (Minorque).

    2-1862 : appareillage de Toulon pour Alexandrie.

    22-3-1862 : arrivée à Toulon.

    28-3-1862 : appareillage de Toulon pour Ajaccio.

    3-4-1862 : d'Ajaccio à Toulon.

    18-4-1862 : sur rade à Toulon.

    26-6-1862 : arrivée à Toulon, venant de Rouen.

    21-7-1862 : appareille de Toulon pour la côte italienne.

    3-9-1862 : appareille de Toulon pour Alger et Oran, afin d'y prendre des troupes pour le Mexique.

    14-9-1862 : escale à Ténériffe.

    25-4-1864 : de Toulon pour Alger avec le 87e de ligne.

    27-4-1864 : arrivée à Alger.

    6-10-1864 : arrivée à Toulon, venant des côtes d'Afrique (Cdt Béranger).

    7-10-1864 : part pour Alger avec les 1500 hommes du 18e de ligne.

    1-5-1865 : arrivée à Alger, venant de Marseille avec l'équipage de l'empereur.

    1868 : rayé.

Caffarelli

Ce paquebot a été conçu par Chedeville plus léger que le Gomer. Une erreur de calcul, entraînant une stabilité de forme insuffisante, a obligé à augmenter la bau de

80 cm par adjonction d'un soufflage en planches de bordé, soit une augmentation du déplacement de 110 tonnes. Il a été classé comme corvette pendant quelques

mois en 1848-49.

Designed  by Chedeville, Caffarelli was designed lighter than the Gomer. A miscalculation during design, had to increased beam 80 cm. It results a increase of

displacement of 110 tons. She was rated as corvette around 1848-49.

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Caffarelli (ex-Platon)

Brest

17-4-1845

29-5-1847

16-1-1848

7-3-1867

 caractéristiques /data

dimensions

64 x 11.80 (18.48 HT) x 4.98 m

déplacement

2000 t, 2150 t (après modification)

vitesse

11.3 n

effectif

267 h (175 h en transport)

propulsion 

machine Indret de 450 chn - charbon : 325 t

machine identique à celle du Sané qui était initialement destinée au Mogador - 2 cylindres d = 2 m ; c = 2 m ; 4 chaudières tubulaires à extraction

continue.

armement

1850 : bat : 4x22cm obus + 2x30 n°1 - gaill : 2x30 n°1

1856 : bat : 2x22cm + 6x30 - gaill : 2x22cm +2x30

1859 : 4x30 n°1

 historique / history

    1846 : renommé Caffarelli.

    16-1-1848 : armé pour essais à Brest (Cdt Le Coniac).

    20-1-1850 : appareillage de Brest pour Cherbourg.

    25-7-1850 : de Brest à Lorient (CV Baudais).

    31-7-1850 : de Lorient à Brest.

    7-9-1850 : revue navale à Cherbourg.

    14-10-1850 : appareillage de Brest pour Lisbonne.

    16-6-1853 : armé à Brest.

    3-1852 : l'équipage passe sur le Magellan.

    1853-54 : il prend part à l'expédition de Crimée dans la 2ème escadre.

    6-2-1854 : appareille de Brest pour Toulon avec l'escadre de l'Océan, remorquant l'Hercule.

    8-4-1854 : esscale à Lavalette.

    4-1854 : bombardement de Sébastopol.

    12-5-1854 : de Toulon vers Marseille.

    3-6-1854 : mouille à Toulon.

    19-6-1854 : de Toulon pour Gallipoli.

    7-1854 : au bassin à Toulon.

    1854-55 : hiverne à Kertch (entrée de la mer d'Azov), fortement avarié lors de la débâcle).

    12-1-1855 : de Toulon en Mer Noire avec le 14e de ligne.

    19-5-1855 : arrivée à Kamiesch, venant de Constantinople.

    22-5-1855 : départ pour la 2ème expédition de Kertch (Ukraine).

    19-1-1859 : commission de port à Brest.

    24-4-1859 : appareillage de Brest.

    7-6-1859 : arrivée à Toulon avec le Panama, l'Ariège et 1426 prisonniers autrichiens.

    1860-67 : à Rochefort.

    1867 : rayé, utilisé comme ponton à Rochefort jusqu'en 1882 sous le nom de Platon.

    1882 : démoli à Rochefort.

Infernal

Paquebot conçu à l'origine par Hubert sur les plans du Gorgon anglais de 320 chn. En décembre 1840, la marine réalise que la puissance motrice est trop faible pour

obtenir la vitesse souhaitée. Du coup, on remplaça le 320 ch initial par une machine de 450 ch que Indret avait construit pour l'Asmodée. La marine se décida

finalement à construire un navire de 320 cv un peu plus petit qui prit le nom de Cuvier. Conçu comme copie du Gorgon, l'Infernal avait un gréement de brick à

l'origine. Puis il fut gréé en trois mâts, mais le prince de Joinville recommanda de revenir au brick 2-mâts en 1845.

Ce navire sera classé corvette de 400 chn après ses essais finaux.

Designed originally by Hubert as packet, similar to the british Gorgon. in December 1840, the french navy realize, the enginee are too small to get the desired speed.

The original engine of 320 nhp is replaced by a 450 nhp engine built for Asmodée by Indret. French navy built a smaller hull to use the engine of 320 nhp, named

Cuvier.Designed as a copy of the Gordon, Infernal was initially a brick. Then, she was a 3-master, but in 1845, Prince de Joinville recommended to reverte it in 3-

master.

This ship will be rated as corvette of 400 nhp after completion of trials.

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Infernal

Rochefort

13-1-1840

1-5-1843

1-9-1845

1-10-1861

 caractéristiques /data

dimensions

63.85 x 11 x 4.50 m

déplacement

2 034 t

vitesse

11.2 n

effectif

propulsion

machine Indret de 450 chn, 837 chi - charbon : 475 t

voilure : 1345 m² (brick)

Machine Indret à quatre cylindres à double traverse en T et bielles directes. Cylindres : d = 1,5 m ; c = 1,75 m ; pression de 1,3 atm ; 837 chi ;

roues de 8,617 m de diamètre munies de 24 aubes de 2,75 x 0,6 m ; 11,2 n à 22 t/mn ; consommation : 4,2 Kg/chn/h.

armement

1840 : bat : 12x30 - gaill : 2x22cm + 4x16cm obus.

plans : bat : 2x30 +2x22cm - gaill : 2x30 + 2x22cm

1854 : 1x27 cm obus. sur affût à coulisse à chaque extrémité du pont supérieur + 2 obusiers de 80 N° 1, + 2x30 long, les uns et les autres disposés

sur des affûts à pivot bitte qui étaient susceptibles d’être mis en batterie soit à l’avant soit à l’arrière selon les besoins.

 historique / history

    8-1849 : embarque à Marseille des troupes pour l'expédition de Rome.

    19-2-1854 : de Brest à Lorient.

    21-2-1854 : appareille de Lorient pour Toulon.

    2-7-1854 : arrivée au Pirée, venant de la baie de Carysto où il a arraisonné deux bâtiments chargés de munitions et d'or.

    1855 : escadre de la Baltique.

    1855 : machine débarquée. - transformé en transport de troupes à voiles. - stationnaire à Toulon.

    25-10-1855 : arrivée à Rio de Janeiro.

    21-12-1855 : arrivée à Valparaiso.

    10-1-1856 : départ pour Tahiti.

    1-12-1858 : mouille à Valparaiso.

    8-4-59 : appareillage de Valparaiso.

    7-4-1860 : à Valparaiso.

    1-10-1861 : incendie accidentel à bord - la bateau saute,

    14-12-1861 : rayé.

Descartes

Les moteurs de 450 chn prévus à l'origine ont été remplacés par des moteurs plus puissants de 540 chn hollandais commandés en octobre 1841. Les plans sont de

Hubert.

This vessel was designed for 450 nhp engines. At end they were replaced by 540 chn engines, made in Holland, and ordered by October 1841.

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Descartes (ex-Gomer)

Rochefort

11-2-1840

5-3-1844

5-1845

15-7-1867

 caractéristiques /data

dimensions

70.45 x 12.65 x 20.0 (HT) x 5.15 m

déplacement

1800 tx ; 3 037 tpc

vitesse

11.3 n

effectif

304 h

propulsion

machine Roentgen (Fijenoord, Hollande) de 540 chn, 1 200 chi

voilure : 1 789 m²

Machine à balanciers : 2 cylindres d = 2,088 m ; c = 2,29 m ; détente variable ; chaudières à galeries ; roues de 9 m de diamètre ; 24 aubes de 2,99

x 0,66 m en deux parties ; pression de vapeur 1,3 atm à 16,3 t/mn ; poids spécifique 420 kg/chi et puissance 1200 chi.

armement

2-1840 : bat : 18x30 n°2 +2x22cm obus - gaill : 14x16cm obus + 2x22cm obus

6-1840 : bat : 6x30 + 6x22cm - gaill : 6x22cm + 2x30

5-1859 : bat : 12x30 n°1 - gaill : 8x22cm obus

coque

bois

  historique / history

    1841 : commandé sous le nom de Gomer, est rebaptisé Descartes.

    2-9 au 22-10-1845 : de Toulon pour Alger et retour.

    28-10 au 3-11-1845 : de Toulon pour Philippeville et retour.

    22-12-1845 : de Toulon pour le Levant, récupérer le Cuvier qui a de grosses avaries  et le ramener à Toulon..

    21-9-1846 : arrivée à Toulon, venant de la Spezzia.

    30-10-1846 : appareille de Toulon pour Brest (LV Verminac de Saint Maur).

    12-11-1846 : arrivée à Brest.

    1850 : escadre d'évolutions.

    5-1850 : devant Naples avec l'escadre d'évolutions et une escadre anglaise.

    15-7-1850 : départ de Naples pour Cadix, Lisbonne et Cherbourg (CV  Chopart) .

    8-8-1850 : arrivée à Cherbourg en provenance de Naples, avec l'escadre d'évolution.

    6-9-1850 : revue navale à Cherbourg.

    15-1-1851 : grosses avaries sur le trajet Cherbourg Brest (CV Chopart).

    1852 : en Méditerranée.

    9-1-1854 : arrivée en rade de Trébizonde.

    22-4-1854 : bombardement de l'arsenal d'Odessa avec le Vauban (CV

baron Darricau).

    11-6-1854 : en vue de Sébastopol.

    1855 : escadre de Méditerranée.

    4-1-1855 : arrivée à Montebello, venant de Constantinople (1100 pax).

    28-4-1855 : de Kamiesch pour Eupatoria.

    22-5-1855 : départ pour la 2ème expédition de Kertch (Ukraine).

    6-1855 : devant Kronstadt.

    17-10-1855 : prise de la forteresse de Kinburn.

    6 & 7-1859 : flotte de siège de l'Adriatique.

    1-1859 : transport des blessés de l'Adriatique.

    21-4-1859 : escale à Lorient, venant de Brest (CF Lantheaume).

    2-1862 : appareillage de Toulon pour Alexandrie.

    5-3-1862 : à Alexandrie avec du matériel pour la Cochinchine.

    11-4-1862 : de Toulon pour Alexandrie.

    29-4-1862 : arrivée à Toulon, venant d'Alexandrie, avec 336 pax.

    21-7-1862 : appareille de Toulon pour la côte italienne.

    6-9-1862 : appareille de Toulon pour Civita Vecchia.

    10-9-1862 : arrivée à Toulon, venant de Civita Vecchia.

    25-4-1864 : de Toulon pour Alger avec le 87e de ligne.

    5-6-1865 : arrivée à Rochefort, venant de Toulon, et allant désarmer à Lorient.

    15-7-1867 : rayée - démolition à Brest.

Tamerlan - Godefroi

Tamerlan

Rochefort

commande : 1840

annulée : 28-10-1844

Godefroi

Lorient

commande : 1840

annulée : 28-10-1844

Vauban

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

Vauban (ex-Asmodée)

Lorient

10-7-1840

8-3-1845

2-1846

8-6-1865

 caractéristiques /data

dimensions

2 873 t

déplacement

70.50 x 12.77 x 5.55 m

vitesse

12.5 n

effectif

304 h

propulsion

machine Roentgen (Fijenoord, Hollande) de 540 chn, 1 313 che - charbon : 565 t

Gréé en trois mâts barque (1785 m²).

 Machine à cylindres inclinés et bielles directes pour le Vauban : 2 cylindres d = 2,08 m ; c = 2,28 m ; roues de 9 m ; 24 aubes en deux parties de 3

x 0,44 et 0,26 m ; 10,2 n à 16,8 t/mn pour une pression de 1,3 atm ; poids spécifique 354 kg/chi et puissance 1300 chi. Soute à charbon

transversale en avant de l’appareil propulsif pour le protéger contre les tirs d’enfilade.

armement

 6-1840 : bat : 18x30 + 2x22cm - gaill : 10x16cm + 2x22cm

1847 : bat : 2x22cm + 6x30 - gaill : 6x22cm + 2x30

 historique / history

    1841 : ordonné sous le nom d'Asmodée, renommé Vauban.

    22-7-1850 : du Pirée à Naples.

    6-1-1850 : arrivée à Toulon, venant d'Alger (CV Rigault).

    4 au 6-8-1850 : de Naples à Toulon.

    9-1850 : transport du 1er bataillon de chasseurs de Rome en Algérie.

    25-12-1850 : appareillage de Toulon pour Stora avec 1000 pax.

    9-1-1851 : de Philippeville à Toulon avec 834 pax.

    1853-54 : il prend part à l'expédition de Crimée dans la 1ère escadre.

    26-1-1854 : arrivée à Constantinople pour intégrer l'escadre.

    22-4-1854 : bombardement de l'arsenal d'Odessa avec le Descartes, le Mogador et le Terrible. Au cours de cette action, le feu prend à bord, suite au tir au but de

trois boulets rouges ennemis.

    23 au 30-4-1854 : mouvements devant Sébastopol.

    7-7-1854 : appareille de Varna pour transporter des troupes turques à Tchorouk-Sou.

    1855 : escadre de Méditerranée.

    29-8-1855 : de Kamiesch pour Constantinople avec des malades de l'armée.

    6 au 15-6-1856 : de Constantinople à Toulon.

    5 à 8-1859 : opérations de l'Adriatique.

    16-6-1860 : quitte la station de Palerme pour Toulon.

    5-9-1862 : appareille de Toulon pour Alger et Oran, afin d'y prendre des troupes pour le Mexique.

    20-9-1862 : escale à Ténériffe.

    3-3-1863 : arrivée à Toulon, venant du Mexique

    8-6-1865 : rayée.

    23-3-1866 : coulée pour expérimentation de la mine à poudre Fontaine (engin fixé au bout d'une perche sur une chaloupe, explose à 50 cm de la coque).

Sané

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Sané

Cherbourg

21-10-1840

15-2-1847

25-6-1848

23-9-1859

 caractéristiques /data

dimensions

72.02 x 12.65 (22 m hors tambours) x 4.90 m

déplacement

2 650 t

vitesse

10.2 n

effectif

propulsion

Machine Indret de 450 chn - charbon : 576 t

Gréé en 3 mâts barque puis carré (1336 m² puis en 1852 trois mâts carré : 1766 m²).

Le Sané fut équipé d’une machine à balanciers Indret ; 2 cylindres : d = 2 m ; c = 2 m ; 4 chaudières ; roues de 9 m de 47 diamètre ; 24 aubes de 3

x 0,6 m ; 10,2 n à 15,5 t/mn pour une pression de vapeur de 1,35 atm et un vide de 0,1 atm au condenseur. Les soutes contenaient 500 t de

charbon, ce qui assurait à ces unités 12 jours de route à bonne vitesse, soit un rayon d’action de l’ordre de 3000 milles. De plus, par vent

favorable, ils étaient capables en s’aidant de leur voilure de se déplacer à 10 n en ne gardant qu’une chaudière allumée, ce qui réduisait la

consommation de charbon à 10 t par jour.

armement

1849 : bat : 4x30 + 4x22cm - gaill : 4x30 + 2x22cm

1854 : bat : 6x30 + 8x22cm - gaill : 4x30 + 1x22cm + 1x50 + 1x27cm

1858 : bat : 6x30 + 6x22cm - gaill : 2x30 + 2x22cm

 historique / history

    20-8-1849 : appareillage de Marseille pour Rome avec troupes du général Oudinot).

    19-9-1850 : retour à Toulon.

    1851 : bombardement de Salé.

    5-4-1852 : appareillage de Toulon pour Alger comme transport de troupes (50e de ligne).

    13-4-1852 : retour à Toulon avec 677 pax.

    28-4-1852 : arrivée à Toulon en provenance d'Oran.

    25-5-1852 : appareillage de Toulon pour Palerme et Alger.

    1-4-1853 : arrivée au Pirée venat de Milo.

    23-3-1853 : appareillage de Toulon avec l'escadre pour Salamine.

    25-9-1853 : à Constantinople.

    9-4-1854 : de Constantinople pour la Mer Noire.

    1855 : escadre de Méditerranée.

    1854-55 : guerre de Crimée en mer Noire

    10-1855 : force ls passes d'Otchakoff (Mer Noire).

    17-10-1855 : prise de la forteresse de Kinburn.

    12 au 24-2-1856 : départ de Constantinople avec le vizir Ali Pacha à bord, pour Marseille.

    4-2-1859 : appareille de Cherbourg pour Toulon.

    26-2-1859 : arrivée à Toulon.

    19-4-1859 : à Marseille venant de Bône.

    6 à 7-1859 : flotte de siège en Adriatique.

    23-9-1859 : coule par brume épaisse dans le Raz de Sein, l'équipage est sauvé.

 Mogador

Ce paquebot faisait partie à l'origine du programme du Gomer (NR11 du programme) . Ses dimensions et son déplacement sont identiques. Etant donné les progrès

techniques, les machines prévues à l'origine furent données au "petit" Caffarelli et de nouvelles machines furent commandées en août 1846.

This packetboat was part of Gomer's program (NR ) initially. Her dimensions and displacement were the same. Due to progress in machinery, the designed engines

were given to "small" Caffarelli et new ones were ordered in August 1846.

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Mogador

Rochefort

16-11-1840

19-2-1848

22-8-1848

20-4-1878

 caractéristiques /data

dimensions

70.90 x 12.20 x 19.83 (avec tambours) x 5.30 m

déplacement

2 740 t

vitesse

10 n

effectif

305 h

propulsion

Machine Schneider de 650 chn, 1695 che - charbon : 630 t

Gréé en 3 mâts barque puis carré

Le Mogador fut équipé d’une machine à cylindres oscillants plus puissante qui fut construite par Schneider : 2 cylindres : d = 1,8 m ; c = 3 m ;

poids spécifique 376 kg/chi ; 6 chaudières tubulaires ; 20 t/mn ; roues de 9,16 m de diamètre, 30 aubes de 3,2 x 0,46 m ; 1950 chi ; 12 n à 18,6

t/mn pour une pression de 2 atm, la consommation étant de 2,06 kg/chi/h ; poids de la machine 466 t, soit 244 kg/chi.

Les soutes contenaient 500 t de charbon, ce qui assurait 12 jours de route à bonne vitesse, soit un rayon d’action de l’ordre de 3000 milles. De

plus, par vent favorable, ils étaient capables en s’aidant de leur voilure de se déplacer à 10 n en ne gardant qu’une chaudière allumée, ce qui

réduisait la consommation de charbon à 10 t par jour.

armement

1847 : bat : 12x30 n°1 - gaill : 4x22cm obus

 historique / history

    3-3-1841 : nommé Gomer.

    13-3-1841 : renommé Monge.

    12-1844 : baptisé Mogador.

    7-1850 : arrivée à Toulon en provenance de Naples où il a stationné un mois.

    26-7-1850 : appareillage de Toulon pour station à Fort de France.

    24-8-1850 : arrivée à Fort de France en provenance de Madère où il a fait escale.

    16-1-1852 : sort de bassin à Rochefort.

    27-2-1852 : appareillage de l'île d'Aix pour amener 350 forçats à Brest.

    11-3-1852 : appareillage de Brest pour Toulon.

    25-3-1852 : arrivée à Toulon.

    22-4-1852 : appareillage de Toulon pour Cayenne après avoir chargé 144 forçats à Brest.

    7-5-1852 : retour à Brest.

    21-5-1852 : appareillage de Brest pour Toulon et Alger (CV Fourteu-Nauton).

    31-5-1852 : départ d'Alger, après amené des prisonniers politiques.

    2-6-1852 : arrivée à Toulon.

    11-7-1852 : intégré dans l'escadre d'évolution,

    1853-54 : il prend part à l'expédition de Crimée dans la 1ère escadre.

    23-3-1853 : appareillage de Toulon avec l'escadre pour Salamine.

    11-1853 : à Sinope (Turquie), sauve 300 blessés turcs et les ramène sur Constantinople.

    9-1-1854 : arrivée en rade de Trébizonde.

    22-4-1854 : bombardement d'Odessa.

    23 au 30-4-1854 : mouvements devant Sébastopol.

    11-1854 : après la fameuse tempête de Crimée, il remorque le "Ville de Paris jusqu'à Toulon.

    1855 : escadre de Méditerranée.

    19-5-1855 : arrivée à Kamiesch, venant de Constantinople.

    22-5-1855 : départ pour la 2ème expédition de Kertch (Ukraine).

    25-7-1855 : appareille de Kamieschh pour Constantinople et France avec des blessés.

    10-4-1859 : de Marseille à Port-Vendres.

    2-7-1860 : en réserve 1.

    1868 : mis en réserve.

    20-4-1878 : rayé.

    1879 : démolition Toulon.