© Dossiersmarine - Copyright 2005-2018 - Alain Clouet - contact : www.dossiersmarine@free.fr
La flotte de Napoléon III
Frégates à voiles de 3e rang  
classe Psyché Conçues par Bouchet comme frégates à voiles de 42 canons.   nom chantiers sur cale lancement en service rayé  Psyché Brest 14-6-1842 28-9-1844 6-7-1846 15-7-1867  Isis Lorient 3-8-1846 29-7-1851 26-3-1855 12-11-1886 Clorinde Conçue comme frégate à voile de 3ème classe (classe Psyché), sa construction fut stoppée au 23/24ème et achevée comme frégate mixte (voir page «frégates mixtes de 3e rang) Armorique Conçue par Boucher comme frégate à voiles de 3ème rang (classe Psyché), elle sera transformée par Lemoine  en frégate mixte avant son lancement de 1858 à 1862. (voir page «frégates mixtes de 3e rang)

  caractéristiques

dimensions 48,29 (48,00 flot) x 13.30 x 5.27/6,15 x 6,60 (c) m déplacement 1 708 t vitesse   10.4 n effectif 327/340 h (170 en transport) propulsion voilure : 1 846 m² armement Psyché 1846 :  bat : 18x22cm NR2 obus + 4x30 NR2 - gaill : 4x16cm obus + 4x30 NR2 Clorinde 1844 : bat : 14x30 NR2 + 8x22 NR2 + 4x30 NR1 - gaill : 4x16cm obus. + 4x30 NR2    historique

Psyché

9-1846 à 4-1847 : voyage aux Antilles. 15-7-1850 : appareillage de Toulon pour la station de Tunis. 16-9-1850 : appareillage de Tunis pour Brest par Malaga et Lisbonne (CV Laroque de Chanfray). 2-11-1850 : arrivée à Brest. 9-2-1851 : appareillage de Brest pour Rio, Bahia et retour. 3-6-1851 : départ de Bahia. 26-7-1851 : retour à Brest. 15-8-1854 : devant Arkhangel (Mer Blanche), utilisé en transport (CV Guilbert). 6-3-1855 de Constantinople pour Toulon. 3-1855 : échouée à Kamiesch. 23-11-1855 : passe devant l'île de Ténédos en route vers Constantinople. 4-2-1856 : arrivée à Toulon venant de Mer Noire. 16-6-1863 : bâtiment de servitude à Landévennec. 15-7-1867 au 9-1877 : condamnée - abrite l'état-major des réserves à Landévennec. 1900 : démolition.

Isis

1-7-1841 attribution du nom. 21-7-1841 : ordonné. 1855 : en Baltique. 21-1 au 22-2-1856 : voyage de Brest à St Louis du Sénégal. 10-6-1856 : désarmée. 19-4-1860 : appareillage de Brest pour Tahiti, via Madère et Rio. 4-8-1860 : arrivée à Tahiti. 19-8-1860 : appareillage de Tahiti pour Brest. 16-11-1860 : arrivée à Brest. 30-1-1861 :  départ de Fort-de-France pour la France pour la France (CF Lapiere). 24-2-1861 : à Brest venant des Antilles. 28-3-1861 : de Brest pour Rochefort (embarquement d'un détachement d'artillerie navale pour la Guyane). 1-1862 : à Brest, en chargement pour Tahiti. 3-1862 : appareillage de Brest pour la Réunion, Tahiti et la Polynésie, en escalant à Rochefort pour embarquer une compagnie disciplinaire. 15-8-1862 : arrivée en Nlle Calédonie. 28-2-1863 : retour à Brest. 7-9-1863 : appareillage de Lorient pour Saint Denis de la Réunion  et la Nouvelle Calédonie avec 95 pax. 10-12-1863 : appareille de St Denis de la Réunion pour la Nlle Calédonie avec 30 filles de l'Assistance publique de Paris. 27-12-1863 : escale à Port Phillip (baie d'Hudson). 21-2-1864 : de la Nlle Calédonie pour Tahiti et la France. 18-6-1867 : à Simons' Bay, venant de Toulon, allant en Nlle- Calédonie. $ 10-11-1867 : arrivée à Papeete, venant de Toulon, via Ténériffe, Le Cap, La Réunion et la Nlle Calédonie (CF de Rulbière). Elle a amené un convoi de déportés à Nouméa. 11-7-1868 à 9-7-1869 : désarmée à Rochefort. 5-10-1869 : dépar de l'île d'Aix avec des condamnés pour le Nle-Calédonie. 19-10-1869 : escale à Ténériffe. 10-9-1870 : désarmée à Toulon. 29-7-1875 à 1878 : école de matelotage à Brest. 12-11-1886 : rayé - ponton état-major Cherbourg. 1900 : démolition.   Algérie Plans de Hubert, copiés sur l'Héliopolis, avec un bau élargi de 40 cm pour recevoir les canons de 30   nom chantiers sur cale lancement en service rayé  Algérie   Rochefort 26-10-1844 4-3-1848 23-3-1849 15-7-1867

 caractéristiques

dimensions 48,25 (fl) x (49,50 pont)  x 13 x 4,12 m déplacement 1 725 t effectif   327 h (150 en transport) propulsion   voilure : 1 846 m² armement 1849 : bat : 24x30 NR2 + 2x22cm NR2 obus - gaill : 8x30 caronades + 4x16cm obus +2x30 NR2

 historique

5-1849 : appareillage de Rochefort pour le Chili. 1850-52 : campagne dans la Pacifique. 7-1851 : à Macao. 11-1851 : îles Sandwich. 2-1852 : Pondichéry. 3-1852 : Bombay. 19-7-1852 : retour à Rochefort. 1854 : Baltique. 1855 : Mer Noire, armée en transport. 11-3-1855 : à Constantinople venant de Toulon. 27-12-1855 : départ de Toulon pour la Mer Noire. 29-8-1855 : appareille de Toulon avec des soldats. 15-7-1867 : condamné.   classe Héliopolis Frégates de 46 canons, dites encore frégates de 30, conçues par J.B. Hubert. nom chantiers sur cale lancement en service rayé

 Erigone

 

St Servan

26-9-1832

27-9-1836

1-6-1840

31-12-64

 Africaine

St Servan

1-2-1835

9-8-1839

26-11-1840

 7-3-67

 Constitution (ex-Chartes)

Brest

26-7-1833

 6-8-1842

 23-5-1843

 31-12-1879

 Héliopolis

 

Rochefort

8-1830

 25-8-1847

 20-5-1854

 27-2-1880

Bouvines Brest projet abandonné. Psyché Brest projet abandonné.

 caractéristiques

dimensions 1 700 t déplacement 48,80 (48,00 flot) x 12,40 x 5,65 x 6,50 (c) m effectif 327/391 h (150/170 en transport) armement Héliopolis 1854 : bat : 24x30 NR2 + 2x22cm NR2 - gaill : 8x16cm obus. + 2x30 NR1 Africaine, Erigone 1840 : bat : 24x18 + 4x16cm obus. - gaill : 16x30 car + 2x16cm obus. Constitution 1843 : bat : 24x16cm obus. + 4x30 NR2 - gaill : 16x30 caronades + 2x15cm obus. propulsion voilure : 1 846 m²

 historique

Héliopolis

16-11-1829 : ordonné. 1854 : appareillage pour la station du Sénégal (CV Montléon). 1856 à 1880 : reclassé comme transport à voiles, puis frégate de transport en janvier 1873. 27-2-1880 : condamné. 1881-85 : magasin à poudre à Toulon. 1887 : démolition.

Erigone

16-11-1829 : ordonné et nommé Oriflamme. 12-7-1840 : à Cherbourg venant de Brest (CV de Bonnefoux). 26-7-1840 : de Cherbourg pour la Plata. 1841 : Mers de Chine (CV Cécille). 28-5-1849 : à Montevideo. 26-7-1849 : arrivée à Brest, venant de la Plata. 6-11-1850 en commission de port à Brest. 1851 : refonte à Brest. 24-6-1852 : appareille de Brest pour la Guyane avec 399 déportés (armement réduit à 4 canons). 7-1852 : îles du Salut (CF Olivier). 9-5-1855 : escale à la Martinique, venant de Cayenne et allant en France. 13-6-1855 : arrivée à Brest. 10 au 12-12-1855 : escale à Ste Croix de Ténériffe en route pour la Guyane avec des forçats. 16-1-1856 :  à Fort-de-France, en partance pour la France. 30-1 au 4-2-1856 : à la Guadeloupe. 20-1-1857 : se réfugie à Douarnenez venant des Antilles suite au mauvais temps et à un équipage malade. 31-12-1864  : rayée - magasin et caserne à Brest 1879 : démolition. 

Constitution (ex- Charte, ex-Douze Avril)

7-1830 : initialement commandée sous le nom de Douze Avril en l'honneur du retour de Louis XVIII à Paris le 12-4-1814, puis ajournée. 9-8-1830 : le Douze Avril est renommé Charte. 29-2-1848 (7-5-1847 selon Moniteur) : prend le nom de Constitution - désigné pour la station du Brésil et de la Plata (CV Félix Favin-Levêque). 28-5-1849 : Montevideo (station de la Plata). 25-1-1850 : à Montevideo. 29-10-1850 : à Montevideo. 26-12-1851 : appareillage de Montevideo pour la France. 20 au 29-3-1852 : escale à Cadix. 9-4-1852 : arrivée à Toulon, après 5 ans de station. 7-8-1852 : appareillage de Toulon pour Montevideo. 2-8-1854 : à Sidney. 1855 : guerre de Crimée en Mer Noire comme transport. 24-1-1855 : appareillage de Kamiesch. 2-12-1855 : à Toulon venant de la Mer Noire. 31-12-1879 : rayé à Toulon - ponton d'état-major. 1882 ou 1894 : démolition.

  Africaine

30-5-1842 : à Cadix (CV Julien Brindejonc-Treglodé). 21-9-1842 : à Brest venant de Cadix et Tanger. 18-9-1847 : désarmée. 6-1849 : à Fort de France - station des Antilles. 5-2-1850 : à Fort de France. 17-2-1856 : arrivée à Toulon venant de Constantinople. 16-12-1856 : à Fort de France. 1852 : en cale pour refonte à Brest. 22-1-1853 : appareillage de Brest pour Fort de France. 13-2-1853 : arrivée à Fort de France. 1854-55 : armé en transport en Mer Noire (2 canons). 14-9-1854 : à Varna. 1855 : armée en transport. 23-11-1855 : passe devant l'île de Ténédos en route vers Constantinople. 1856-57 : transport déportés. 7-1863 : appareillage de Brest pour la Martinique. 27-12-1863 : sur rade Fort de France, venant de Cayenne. 7-3-1867 : condamné, ponton-magasin à la Martinique. 1872 : démoli.   classe Pénélope

 

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Pénélope   Lorient 26-9-1830 25-11-1840 20-9-1848 22-12-1864  Jeanne d'Arc Lorient 20-7-1835 9-11-1847 21-1-1852 22-12-1864

 caractéristiques

dimensions 48,33 (48,00 flot) x 12,40 x 5,67 x 6,56 (c) m déplacement 1 695 t effectif   327 h armement origine : bat : 28x18 - gaill : 16x30  caronades+ 2x18 Pénélope 1848 : bat : 24x16cm obus + 4x30 NR2 - gaill : 14x30 car + 2x30 NR3 Jeanne d'Arc 1852 : bat : 30x22 NR3 + 2x30 NR1 + 2x22 NR2 obus. - gaill : 14x30 caronades + 2x30 NR3 propulsion voilure : 2000 m²

 historique

Pénélope

16-11-1829 : ordonnée. 15-5-1849 : débarquement à Grand-Bassam. 6-1849 : Gorée.et Saint-Louis. 25-12-1849 : arrivée à Gorée, venant du Gabon, de Grand-Bassam et Assinie. 11-4-1850 : à Gorée (CV Bouët-Villaumet). 14-6-1850 : arrivée à Lorient pour désarmement. 5-4-1851 : appareillage de Lorient pour les mers du sud (CV Odet-Pellion). 14-10-1851 : appareille de Callao pour Valparaiso. 9-11-1851 : arrivée à Valparaiso. 19-2-1852 : arrivée à Valparaiso, venant de Tacahuano. 6-3-1852 : appareille de Valparaiso pour Callao et San Francisco. 14-2-1852 : appareille de San Francisco. 29-7-1853 : à Lorient venant de Bahia ((LV Fabre la Maurelle). 22-3-1854 : départ de Lorient (CV Fournier). 28-3-1854 : au large de Madère. 3-4-1854 : passage de la Ligne. 16-4-1854 ; arrive à Fort-de-France à 6 heures du matin. 7 à 8-1854 : surveillance des pêches à St Pierre et Miquelon (CV Fournier). 20 au 30-9-1854 : escale à New-York. 15-7-1856 : quitte la Martinique avec à son bord le contre-amiral et gouverneur Guyedon et sa famille. 6-12-1861 : navire-école à Lorient. 1862 : magasin flottant. 22-12-1864 : rayée. 31-5 au 4-12-1871 : ponton-prison en rade pour les Communards à Lorient. 1889 : démolition. NOTA : La Pénélope aurait été le premier navire qui aurait repris la tradition du salut du clocher de Larmor plage (Septembre 1848?) lors de son départ de Lorient. Tradition supprimée durant la révolution.  "Bon vent à qui me salue". La tradition veut qu' un navire quittant définitivement le port de  Lorient après son armement, salue le clocher de trois coups de canon. Le clocher répond en sonnant les cloches. (infomation de Lucien Le Pallec)  

Jeanne d'Arc

6-5-1852 : appareillage de Lorient pour la Réunion avec des soldats de l'artillerie de Marine et des ouvriers, puis route pour la Chine (?). 19-5-1852 : départ de Ténériffe, escales au Cap-Vert (Porto Grande de St Vincent et Tarfals de St Antoine).. 20 au 30-6-1852 : en rade de Rio. 4-1853 : Golfe d'Aden. 3-1854 : St Denis de la Réunion. 11 au 12-5-1854 : de Maurice à Singapour. 6 au 29-7-1854 : de Macao pour Hong-Kong afin d'opérer la jonction avec les anglais et remonter sur la Sibérie russe. 16-12-1854 : sur rade à Shangaï. 6-1-1855 : prise de Shangaï avec le Colbert. 26-6-1855 : appareille de Singapour pour la Réunion, puis la France. 3-1856 : de Lorient pour station à Gorée. 23-6-1857 : sur rade Gorée avec Zélée et Dalmiath. 1859 : Casamance. 1-1-1859 : arrivée à Gorée, venant de Sierra Leone. 21-3-1859 : à Gorée. 15-4 au 16-5-1859 : de Gorée à Lorient (CV Protet). 15-2-1860 : entrée au bassin à Lorient. 16-5-1862 : de Lorient, vers St Nazaire pour conversion en hôpital flottant. 29-5-1864 : arrivée à St Nazaire, remorquée par le Goëland. 22-12-1864 : condamnée. 8-4-1865 : rayée - hôpital - rebaptisée La Prudente (ou Prudence - Winfield). 1869 : station à Saint-Nazaire. 9-7-1870 : appareillage de Brest. 30-5 au 15-10-1871 : ponton-caserne des insurgés de la Commune à Lorient. 1872 :station à Pauillac. 10-2-1898 : condamnée et livrée aux Domaines pour démolition.
ABREVIATIONS ABREVIATIONS
sur cette page Psyché 1842 Isis Algérie 1843 Héliopolis 1830     Africaine     Erigone     Constitution Pénélope 1830     Jeanne d'Arc