© Dossiersmarine - Copyright 2005-2017 - Alain Clouet - contact : www.dossiersmarine@free.fr
La flotte de Napoléon III
Frégates cuirassées Océan  Central battery ships Ocean-

Certains auteurs ne voient qu'une classe de frégates cuirassées Océan. Mais cette classe de navires dessinée par Dupuy de Lôme n'est pas très homogène,

surtout en ce qui concerne les superstructures et l'armement.

Some authors define only one class of armoured frigates Oeéan. But that class of vessel designed by Dupuy de Lôme is not homogeneous,

Océan

 

L'Océan à Cherbourg avec l'escadre du Nord (peinture de Albert Caussin - publié avec l'aimable autorisation de la galerie TM, http://www.galerie-tm..fr  )

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Océan

 Brest

18-4-1865

15-10-1868

15-7-1870

26-11-1894

 caractéristiques

dimensions

86.20 (85.40 à la flot.) x 17.72 (17.56 au fort) x 8.82 (TEav) x 9.09 (TEar) m

déplacement

7164 / 7749 t

vitesse

13.7 n

effectif

676 h

propulsion

1 hélice - machine alternative de 950 chn, 3741 che - charbon : 526 t

rayon d'action / radius : 3 200 N à 10 n

voilure* / sails area : 2 116 m²

armement

origine : 4x27 cm (angles des réduits) + 4x24 cm (gaillards) + 4x12 cm (gaillards)

1870 : 4x24 cm (dans les réduits) + 12x12 cm (sur les gaillards)

1886 : 4x24 cm + 2x14 cm + 1x12 cm

blindage

ceinture : 20 cm à l'avant, 18 cm à l'arrière.

réduit : 16 cm - tourelles 15 cm

+ des cloisons étanches

+ éperon en bronze de 20 tonnes à deux mètres sous l'eau.

coque

coque en bois, extrémités en fer

gréement :

misaine à phare carré, petit hunier, petit perroquet et voile-

goélette.

grand-mât avec voile-goélette

artimon avec brigantine.

avec en plus 2 voiles d'étais et un beaupré avec 3 focs.

 historique

    9-1870 : escadre du Nord.

    6-1871 : escadre d'évolution.

    17-6-1871 : sortie de bassin à Toulon, affectée à l'escadre d'évolution.

    1878 : refonte à Brest.

    2-8-1887 : appareillage de Toulon pour Cherbourg et désarmement.

    1887-89 : escadre du Nord.

    1891  : Ecole des canonniers, puis des apprentis marins.

    1895 : démolition

Marengo

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Marengo

Toulon

20-02-1865

4-12-1869

1-5-1872

1895

 caractéristiques

dimensions

86.20 (85.40 à la flot.) x 17.72 (17.56 au fort) x 8.82 (TEav) x 9.09 (TEar) m

déplacement

7 538 t (Suffren 7604 t)

vitesse

13.7 n

effectif

676 h

propulsion 

1 hélice - - machine FCM,  950 chn, 3700 chi

armement

idem Océan

blindage

ceinture : 20 cm à l'avant, 18 cm à l'arrière.

réduit : 16 cm - tourelles 15 cm

+ des cloisons étanches

+ éperon en bronze de 20 tonnes à deux mètres sous l'eau.

coque

coque en bois, extrémités en fer - hauteur de batterie : 3.28 m

 historique

    7-1870 : essais retardés par la guerre.

    2-1881 : expédition de Tunisie.

    1-1887 : escadre d'évolution.

    1-3-1887 : en réserve à Toulon.

    4-7-1887 : désarmée à Cherbourg.

    22-7-1891 : en escale à Cronstadt, reçoit le tsar à bord.

    24-12-1894 : rayée.

    7-3-1896 : vendu pour démolition.

Suffren

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Suffren

 Cherbourg

26-4-1866

24-11-1870

19-8-1873

15-8-1897

 caractéristiques

dimensions

86.20 (85.40 à la flot.) x 17.72 (17.56 au fort) x 8.82 (TEav) x 9.09 (TEar) m

déplacement

7604 t

vitesse

13.7 n

effectif

 676 h

propulsion

 1 hélice - machine alternative de 950 chn, 3781/4479 che

charbon : 526 t

rayon d'action / radius : 3 200 N à 10 n

voilure* / sails area : 2 116 m² (Suffren : 1921 m²)

armement

idem Océan

1873 : bat : 4x24cm - gaill : 5x12cm - tourelles : 4x24cm

blindage

ceinture : 20 cm à l'avant, 18 cm à l'arrière.

réduit : 16 cm - tourelles 15 cm

+ des cloisons étanches

+ éperon en bronze de 20 tonnes à deux mètres sous l'eau.

coque

coque en bois, extrémités en fer

 historique

    1871

    2-1 : remorqué de Cherbourg à Brest par le Solférino.

    1873

    15-1 : reclassé cuirassé de 1er rang - armé pour essais.

    23-9 : mis en réserve à Cherbourg.

    1874-75 : en réserve.

    1876

    janv. : en réarmement - incorporé à la 3ème division de l'escadre du Nord.

    26-6 : appareillage pour exercices.

    3.7 : arrivée à Brest.

    10-7 : appareillage pour exercices.

    19-8 : appareillage pour exercices dans le Golfe de Gascogne.

    24 au 29-8 : escale au Ferrol.

    1-9 : mouillage devant Cascaès.

    2-9 : remontée du Tage - mouillage devant Lisbonne.

    11-9 : appareillage de Lisbonne pour Quiberon.

    17-9 au 2-10 : escale à Quiberon.

    4-10 : arrivée à Cherbourg - division de la Manche.

    nov. à déc. : carénage

    1877

    18 au 25-6 : exercices - arrivée à Brest.

    9 au 11-8 : de Quiberon à Cherbourg.

    1878

    2 au 10-7 : sorties pour exercices avec le Colbert.

    25-7 : appareillage de la 3 ème division pour la Méditerranée

    2 au 12-8 : escale à Alger.

    14-8 : arrivée à Ajaccio et ralliement de l'escadre d'Evolution.

    3 au 5-9 : sortie pour exercices et mouillage à Sagone.

    14-9 : de Sagone à St Florent.

    18 au 21-9 : de St Florent à Bône.

    12 au 15-10 : de Bône à Mers-el-Kébir.

    18-10 : passage de Gibraltar.

    23-10 : arrivée à Cherbourg.

    nov. : entrée en carénage.

    1879

    23 au 29-4 : exercices

    en Manche.

    2 au 3-7 : de Cherbourg à Brest.

    12 au 17-7 : de Brest au cap Finistere.

    25-7 au 4-8 : croisière aux Açores avec l'escadre et retour sur Brest.

    mi-9 : retour sur Cherbourg.

    1880

    reclassé cuirassé d'escadre.

    mi-8 : revue navale dite "des 3 présidents" (y assistent les présidents de la République, de la Chambre des députés et du Sénat)

    16 au 20-8 : exercices et arrivée à Brest.

    24-8 : quitte Brest avec l'escadre pour la Méditerranée.

    1-9 : arrivée à Toulon.

    26-9 : à Dulicgno avec une escadre contre les turcs.

    6-12 : retour sur Toulon.

    1881

    11 au 30-1 : escale à Golfe Juan.

    31-1: retour à Toulon.

    21-3 : mise en réserve à Brest.

    1882-83

    en réserve.

    1884

    23-8 : réarmé et affecté à la 2ème division (Mer du Nord).

    1885

    15-4 : appareillage pour croisière en Mer Ionienne.

    16-4 : escale à Ajaccio.

    23 au 24-4 : escale à Patras.

    25 au 30-4 : escale à Corfou.

    5-5 : retour à Toulon.

    16 au 18-5 : de Toulon à Alger.

    25 au 28-5 : d'Alger à Philippeville et Bône.

    30 au 31-5 : de Bône à la Goulette, puis escales à Syra, la Sude, Alexandrie, Jaffa, Beyrouth, Alexandrette, Rhodes, Chio, Smyrne, Mytilène, Salonique,

Phalère, Nauplie, Bastia

    18-8 : retour aux Salins.

    1886

    15 au 18-6 : d'Ajaccio à Mers el Kébir.

    25 au 29-6 : de Mers el Kébir à Toulon.

    1887

    25-1 au 5-2 : croisière en Corse.

    fév. à avril : en carénage.

    15-6 : appareillage avec l'escadre de Toulon pour une croisière en Méditerranée (escales à Golfe Juan, Ajaccio, La Goulette, Bizerte, Bône, Alger, Oran, Mers

el Kébir, Port-Vendres.

    9-8 : arrivée à Toulon.

    oct. : réserve 2ème Catégorie à Brest ou Cherbourg ?

    1888

    sept. : réarmé.

    11-9 : revue navale du président Carnot.

    1889

    10-2 : réarmé et affecté à la division cuirassée du Nord.

    1897

    15-8 : rayé

 sources bibliographiques particulières :

    Jean Meirat : monographie sur les Suffren.

    Testu de Balincourts et Vincent-Bréchignac - RM de juin 1931.

classe Colbert

 Cuirassé de premier rang construit en bois sur les plans de Dupuy de Lôme, très similaire à l'Océan, dont il ne diffère que par le poids, plus élevé. Ce sera le dernier

cuirassé français en bois. Par ailleurs sa voilure sera supprimée lors de sa refonte.- Plans de Sabatier.

 Central battery ship designed by Sabatier and Dupuy de Lôme, very similar to Ocean design. The weight is more important. She was the last wooden-built french

armoured ship.

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Colbert

 Brest

4-7-1870

16-9-1875

30-6-1877

11-9-1900

 Trident

 Toulon

4-1870

9-11-1876

18-11-1876

1900

 caractéristiques

dimensions

95.71 x 17.92 x 8.19 m

déplacement

8 620 t

vitesse

14.21 n

effectif

689 h

propulsion

1 hélice - machine Indret de 1 000 chn

voilure : 2134 (2120 sur Trident) m²

rayon d'action

3100 N / 10 n

armement

8x27 cm (rayé mod. 1870) (6 en

batterie, 2 sur gaillards) + 1x24 (gaillard) cm

blindage

ceinture : 22 cm ; batterie : 16 cm ; pont : 15 cm

 historique

Colbert

    1876-82 : basé à Brest.

    23-5-1877 : armé pour essais.

    9-1877 : armement pour essais puis escadre du Nord.

    10-1878 : affecté à la division navale de la Manche comme bâtiment amiral.

    7-1879. : affecté à l'escadre d'évolution (Méditerranée) comme bâtiment amiral.

    15-7-1881 : lors de l'expédition de Tunisie, le Colbert participe au bombardement puis au 

débarquement de Sfax.

    11-1882 : quitte l'escadre, désarmé.

    1883 : Toulon.

    2-10-1884 : mis en réserve.

    26-11-1884 : réarmé et affecté à l'escadre d'évolutions.

    1-1886-1-1887 : Bâtiment amiral de l'escadre d'évolution.

    14-1-1890 : désarmé en réserve.

    4-1892 : réarmé pour devenir bâtiment amiral de l'escadre de réserve.

    1894 : sort de l'escadre de réserve.

    1895 : désarmé et utilisé comme caserne pour le 5e dépôt des équipages à Toulon.

    11-8-1900 : condamné.

 

                            

le Colbert sous voiles (photo SHM Vincennes)

 

Trident

    11-1878 : armement pour essais.

    1886-89 : réserve.

    1894 : école de canonnage.

    5-3-1905 : condamné - renommé Var.

    1910 : vendu pour démolition à Toulon.

Friedland

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Friedland

 Lorient

2-12-1866

3-12-1873

11-2-1876

1904

 caractéristiques

dimensions

93.04 x 17.69 x 7.91

déplacement

8 287 t

vitesse

13.30 n

effectif

676 / 700 h

propulsion 

1 hélice - machine de 950 chn, 4428 che  à 3 cylindres bielles inversées - 8 chaudières 32 foyers

voilure : 2001 m²

armement

origine : 8x 27 (2 en batterie barbette, 6 en réduit central) + 8x14

1878 : adjonction 8 canons revolvers

1884 : adjonction de 2 TLT

1891 : adjonction de 2 TLT supplémentaires

blindage

 ceinture : 20 cm ; batterie : 16 cm ; pont : 1 cm

coque

fer

 historique

     5-1875 : armé pour essais.

    1877 : affecté à la division du nord.

    1878-1884 : en escadre

    1881 : participe aux opérations de Tunisie.

    16-7-1881  : appui feu lors de prise Sfax.

    8 au18-7-1887 : voyage Toulon-Brest.

    1887-1889 :  en réserve.

    1892 : fait partie de l'escadre de réserve.

    1893-1895 : désarmé.

    1898 : définitivement désarmé.

    10-10-1904 : condamné.

Richelieu

Plan dérivé de l'Océan par Berrier Fontaine. Sa construction a été interrompue pendant la guerre de 1870.

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Richelieu

Toulon

1-12-1869

3-12-1873

11-2-1876

1900

 caractéristiques

dimensions

96.51 x 17.64 x 8.22 m

déplacement

8 790 t

vitesse

13.22 n

effectif

676 / 720 h

propulsion

2 hélices - 2 machines de 1000 chn, 4200 chi

voilure : 2049 m²

armement

6x27 cm (dans réduit) + 5x24 cm(1 en chasse,

4 en barbettes latérales)  + 10x12 cm (pont sup.)

blindage

ceinture : 22 cm ; réduit : 16 cm ; pont : 1 cm

coque

coque composite

gréement

3-mâts barque puis 3-mâts goélette avec phare carré à l'avant

 historique

    21-8-1868 : commande.

    1870 : construction  interrompue pendant la guerre

    12-4-1875 : armé pour essais.

    1877 : bâtiment amiral de l'escadre d'évolution (VA Roze).

    29-12-1880 : incendié accidentellement puis chavire à Toulon ; Renfloué.

    11-9-1900 : condamné.

    1901 : caserne du 5e dépôt à Toulon.

    2-1910 : vendu à un hollandais, puis remorqué vers la Hollande, il coule dans le golfe de Gascogne.

 classe Magenta

Frégates cuirassées de 52 canons à éperon sur plans Dupuy de Lôme. La cuirasse a été recouverte à Brest, dans sa partie immergée, de feutre goudronné en contact

avec le fer, et de feuilles de tôle zinguées de 3 mm. Par ailleurs les surfaces à peindre étaient de 3.070 m² pour les surfaces extérieures et 378 m² pour la mâture.

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Magenta

 Brest

22-6-1859

22-6-1861

2-1-1863

31.10-1875

 Solférino

 Lorient

24-6-1859

24-6-1861

17-3-1853

1882

 caractéristiques

dimensions

86.56 x 7.45 x 8.10 m

déplacement

6 984 t

vitesse

13 n

effectif

692 h

propulsion

1 hélice - machine Mazeline - 900  chn, 3450 che

voilure

gréement barque : 1709 m²

1864 : le Solférino passe en gréement barque : 1950 m² - le Magenta passe en gréement carré.

armement

52c : 36x30, 16x50

en 1867 : 10x24 + 4x19

en 1868 : bat1 : 16x50 +10x30 rayés - bat2 : 24x30 rayés -gaillards : 2x22cm rayés

blindage

ceint 12 ; réduit 12 ; éperon en bronze de 2 m

coque

bois

 historique

Magenta

la cuirasse a été recouverte à Brest, dans sa partie immergée, de feutre goudronné en contact avec le fer, et de feuilles de tôle zinguées de 3 mm. Par ailleurs les

surfaces à peindre étaient de 3070 m² pour les surfaces extérieures et 378 m² pour la mâture.

    12-1861 : à Brest pour embarquer des machines.

    1-8-1863 : sortie de bassin à Brest.

    27-9-1863 : appareillage de Cherbourg avec la division navale des bâtiments cuirassés.

    3-10-1863 : escale à Brest, puis appareillage pour les Canaries,

    25-11-1863 : rentre à Cherbourg en provenance des Canaries. (CV Le Rouxeau de Rosencoat).

    13-7-1865 : appareille de Cherbourg avec à son bord l'amiral La Roncière de la Noury.

    28-8-1865 : Portsmouth.

    6-9-1865 : retour à Cherbourg.

Le Magenta sautant dans le port de Toulon

    9-10-1866 : mouille en baie de Quiberon.

    1867 : refonte de l'artillerie.

    3-1-1867 : appareille de Cherbourg pour Vera Cruz (escorte du retour des troupes).

    8-5-1867 : retour à Cherbourg.

    10-7-1867 : escorte le Sultors de Boulogne à Douvres, puis désarme à Cherbourg.

    1-1869 : carénage à Toulon.

    2-2-1869 : sortie de bassin à Toulon après doublage en bois du bois de blindage immergé.

    30-8-1869 :  arrivée sur rade à Toulon venant d'Ajaccio avec l'escadre.

    1875 : embarque à Tunis le produit des fouilles de Carthage (CV Galibert).

    31-10-1875 : retour à Toulon. Il saute sur rade suite à un incendie.

    1994-1998 : le GRAN récupère une partie des objets de fouille.

Solférino

    27-9-1863 : appareillage de Cherbourg avec la division navale des bâtiments cuirassés - bâtiment amiral.

    3-10-1863 : escale à Brest, puis appareillage pour les Canaries.

    25-11-1863 : rentre à Cherbourg en provenance des Canaries (CV Roussin).

    1-5-1865 : participe à la revue navale de Marseille.

    2-5-1865 : accompagne Napoléon III en Algérie.

    26-10-1867 : transport de troupes vers Civita-Vecchia.

    1869 : Cherbourg.

    7-1869 : division du Nord.

    2-1-1871 : appareillage de Cherbourg pour Brest avec le Suffren, avarié, en remorque.

    17-4-1877 : désarmé à Brest.

    1884 : démolition à Brest.

Poste de lavage sur le Solférino !

         Commandants successifs

15-1-1873 - CV Pierre

23-9-1873 - CV Meyer

2-10-1873 - CV Brossard de Corbigny

4-2-1874 - CV Jouan

1-1876 - CV de Marquessac

20-10-1876 - CV Vallon

9-3-1878 - CV Franquet

4-3-1880 - CV Regnault de Prémesnil

1-1881 - CV Caubet

21-3-1881 - CV Cavelier de Cuverville

23-8-1884 - CV Rocomaure

1886 - CV Forget

1887 - CV Gigault de la Bédolière

1890 - CV Mathieu

1892 - CV Talpomba

1-10-1893 - CV Marquis

15-10-1894 - CV Manceron

Commandants successifs du Colbert      23-5-1877 : C.V. Fleuriot de Langle.     31-8-1578 : Pavillon du C.A. Amet - C.V. Ribell.     1-10-1879 : Pavillon du V.A. Garnault – C.V. Marc de St Hilaire.     1.10-1881 : Pavillon du V.A. Krantz - C.V. Augey-Dufresse.     14-7-1883 : Pavillon du V.A. Duperré - C.V. de Courthille.     20-5-1885 : Pavillon du V.A.  Lafont - C.V. de Courthille.     20-10-1886 - Pavillon du V.A. Peyron - C.V. Maréchal.     20-10-1887 - Pavillon du V.A. Amet - C.V. Courrejolles.     20-10-1889 - Pavillon du V.À. Dupetit-Thouars - C.V. Gigon.     14-1-1890 -. C.V. Ribell (en réserve)     12-4-1892 - Pavillon du C.A. de Premesnil (Escadre de réserve).     9-2-1893 - Pavillon du C.A. Prouhet - C.V. Le Do.