© Dossiersmarine - Copyright 2005-2017 - Alain Clouet - contact : www.dossiersmarine@free.fr
La flotte de Napoléon III
Corvettes  à roues -
Euménide

Plans de Dupuy de Lôme, ingénieur : Courtin - gréé en brick

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Euménide

 Bordeaux, Chaigneau-Bichon

1-10-1846

23-03-1848

 2-1854

2-2-1887

Plan de voilure de l'Euménide et plan des formes de l'Euménide - (Coll. H. Guichoux)

 caractéristiques

dimensions

59.74 x 9.32 (17.30 ht) x 3.10 m

déplacement

936 t

vitesse

8.35 n

effectif

75/128 h

propulsion

 machine de 200 chn, construite par Hallette à Arras - charbon : 140 t

voilure : 829 m² - gréement  goélette à hunier

Machine à 2 cylindres oscillants Halette : d = 1,415 m ; c = 2 m ; 19 t/mn ; 4 chaudières tubulaires, puis 3 à partit de 1859 ;  roues de 7,3 m ; 24

aubes longues de 2,79 m : 12 larges de 0,69 m et 12 de 0,29 m. - 9,08 n à 18 t/mn pour une pression de 2,1 atm et une puissance de 588 chi.

armement

 origine : 4x30 rayés + 2 pierriers

1860 : 4 canons obusiers de 30 sur affût à échantignolle

coque

fer

 historique

    10-1849 : Hallette, le fabricant de la machine, fait faillite alors que les essais de sa machine ne donnent que 247 chn et une vitesse de 8 n.

    4-1853 : après 4 ans d'abandon du navire, la machine modifiée donne des résultats corrects.

    25-2-1854 : appareille de Rochefort (Cdt Pelletreau).

    1855 : stationnaire à Toulon, prévu pour le transport des soldats - deux voyages à Gallipoli (Turquie) - campagne de Crimée et bombardement de Sébastopol -

service remorquage dans les Dardanelles.

    7-1856 : retour à Toulon et désarme.

    1856-60 : désarmée.

    8-1860 : appareille deToulon pour le Bosphore pendant 5 mois (CF de Fayolle).

    1861-63 : stationnaire au Pirée.

    5-1863 : retour vers Toulon (CF Zedé) - désarmement.

    11-63 à 1867 : service du courrier en Algérie.

    3-1867 : désarmée - travaux de refonte (dunette ajoutée).

    1-11-1868 : réarmée comme stationnaire à Lorient (LV Fournier).

    31-12-1868 : entrée au bassin à Rochefort.

    9-2-1869 : arrivée à Lorient, venant de Rochefort.

    4-1869 : stationnaire garde-pêche à Port-Louis.

    14-1-1870 : appareille de Lorient pour l'île d'Oléron, y prendre des

disciplinaires et les amener à Oran.

    21-7-1870 : relèvement du câble de Belle-Ile.

    1870-74 : à nouveau stationnaire à Lorient.

    1875-87 : idem.

    2-2-1887 : rayée.

    1888-1906 : ponton d'amarrage à Lorient.

    3-4-1907 : vendu à Mr Guillaumon pour la somme de 11.675 frs.

    2-5-1907 : s'échoue au lieu-dit L’Estacade à la sortie du port de

commerce - démoli.

Euménide (coll. Dousset - SHM Vincennes)

Colbert

Coque en bois sur les plans de Pironneau pour le Roland.

Wooden-hull designed by Pironneau with plans of Roland.

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Colbert

 Cherbourg

5-6-1845

5-5-1848

1-7-1849

15-4-1867

 caractéristiques

dimensions

61.05 x 10.35 (17.16 hors tambours) x 4.22 m

déplacement

1 294, puis 1.566 t

vitesse

8 n (vap) ; 5.7 n max (voil)

effectif

136 h

propulsion

 machine à vapeur Indret - 320 chn - charbon 275 t (40t par jour à pleine puissance !)

Machine Indret à balanciers : 2 cylindres : d = 1,652 m ; c = 1,84 m ; 4 chaudières ; 22 aubes triples de 2,8 x 0,25 m ; 11,4 n à 17 t/mn pour une

pression de 1,5 atm ; 18 t/mn à 2 atm.

armement

origine : 2x22cm NR1 obus + 4x30 NR 1

1849 : 2x22cm NR 1 obus + 6x16cm obus

1863 : 6 x 16cm (placés sur les gaillards

 historique

    12-11-1842 : ordonnée.

    30-3-1852 : appareillage de Cherbourg pour Brest.

    1852 : voyages en Algérie.

    5-5-1852 : à Alger.

    11-5-1852 : escale à Bône.

    31-5-1852 : Alger.

    5-3--1853 : le Colbert rejoint  les Forces Navales d'Extrême-Orient pour trois

ans.

    29-11-1853 : à Shanghaï.

    8-5-1854 : à Shangaï (CF de Baudean).

    12 au 17-5-1854 : remorque la Jeanne d'Arc échouée à l'entrée du Yang-Tsé.

    3-12-1854 : bombarde les remparts de Shanghai. Il continue son action

quelques jours plus tard pour permettre le rapatriement de son corps de débarquement parti à terre enclouer les canons d'une batterie ennemie.

    6-1-1855 : nouveau bombardement de Shanghai, avec la frégate Jeanne d'Arc. Les deux bâtiments débarquent ensuite leurs compagnies de débarquement.

    12-5-1855 : arrivée à Nagasaki (Japon).

    21-5-1855 : appareille pour Hakodate, s'échoue dans les îles Goto par temps brumeux.

    23-5-1855 : rejoint Nagasaki avec l'aide des embarcations de la Constantine et de la Sybille, Les avaries sont graves, mais les japonais vont accepter de les réparer.

    4-11-1855 : départ de Shangaï pour l'archipel des Chussan (Cdt de Baudéau).

    4-1856 : retour à Lorient.

    1859 : opérations de l'Adriatique.

    4-2-1859 : sortie de bassin à Lorient.

    1859-1862 : affecté en Méditerranée et notamment en Syrie.

    1-1861 : à Agas.

    28-2-1862 : mise en réserve 1 à Toulon.

    11-6-1863 : réarmement pour le Mexique, il échange auparavant à Brest son artillerie pour des canons rayés.

    27-6-1863 : quitte Toulon pour le Mexique où il est affecté comme stationnaire (il sera utilisé aussi bien comme croiseur que comme transport de troupes et de

matériel).

    15-8-1863 : arrivée à Vera Cruz.

    15-10-1863 : à Vera Cruz.

    1-1864 : au mouillage à Vera-Cruz.

    21-2-1865 : sa compagnie de débarquement s'accroche à Tuxpan avec les forces du président républicain Juarez (1mort et 5 blessés).

    23-3-1865 : retour vers la France, après rétablissement du calme dans la région de Tuxpan..

    6-5-1865 : arrivée à Fort de France, venant de Vera Cruz avec 216 marins créoles congédiés (Cdt Joubert).

    4-6-1865 : arrivée à Rochefort pour désarmement.

    15-4-1867 : condamné.

Berthollet

Cette corvette devait être à l'origine propulsée par une hélice et avait été dessinée par Sabattier. Du fait d'une erreur dans le dessin des machines du Catinat, la

machine du Catinat fut transférée sur le Berthollet et Forqenot dut redessiner une corvette à roues approuvée en juin 1849.

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Berthollet

 Rochefort

7-7-1849

7-7-1850

1-5-1851

15-3-1866

 caractéristiques

dimensions

61,30 x 58 (pp) x 10,60 x17,64 (HT) x 4,83 m

déplacement

1470/1500 t

vitesse

10.9 n

effectif

163 h (147 en transport)

propulsion

 1 hélice - machine de 400 chn, 1200 chi - charbon : 285 t - voilure : 954 m² - gréement brick

Machine Schneider à bielles directes : 2 cylindres : d = 1,87 m ; c = 1,7 m ; aubes de 2,9 x 0,325 m ; 21,7 t/mn

armement

origine : 6x30 n°2, 2x30 n°1

1859 : 6x30 n°2 + 2x30 n°1

1861 : 6x16cm rayés + 2x12cm

coque

bois

 historique

    6-7-1850 : échec du lancement, la coque s'arrête sur les couettes. Le lancement ne reprendra que le lendemain après resuifage des couettes.

    10-1-1852 : arrivée à Brest, venant de Cherbourg.

    24-2-1852 : arrivée à Lorient, venant de Cherbourg avec la 22e compagnie du régiment d'artillerie de marine.

    14-4-1852 : appareillage de Brest pour Le Havre et l'Afrique avec des condamnés politiques (CF Alliez).

    31-5-1852 : départ d'Alger.

    2-6-1852 : arrivée à Toulon avec 42 gendarmes mobiles de Paris.

    24-4-1854 : appareille pour Constantinople.

    25-6-1854 : arrivée à Varna (Bulgarie).

    17-10-1855 : prise de la forteresse de Kinburn.

    9-5-1854 : arrivée à Constantinople.

    22-5-1855 : départ pour la 2ème expédition de Kertch (Ukraine).

    24-05-1859 à 7-1859 : participe au blocus de Venise.

    9-11-1861 : appareille de Brest pour Ténériffe et le Mexique. L'escale de Ténériffe est nécessitée par l'embarquement de chevaux achetés sur place - Il fait partie de

l'escadre de l'amiral Jurien de la Gravière au Mexique.

    11-12-1861 : escale à St Thomas (Antilles).

    22-11-1862 : débarquement à Tampico.

    6-1863 : tournée Terre Neuve, Halifax et golfe de St Laurent avec le Marceau et le Catinat.

Catinat

Coque composite doublée / wood and iron sheated hull

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Catinat

 Rochefort

15-3-1845

11-10-1851

15-11-1852

11-5-1880

 caractéristiques

dimensions

59 x 10.30 (17.50 hors tambours) x 4.65 m

déplacement

1600 t

vitesse

10.8 n

effectif

168 h

propulsion

machine à vapeur type Rochefort - 400 chn - charbon : 280 t - gréement brick

Machine à cylindres oscillants fabriquée à Rochefort ; 2 cylindres : d = 1,7 m ; c = 2,2 m ; 4 chaudières tubulaires ; roues de 7,4 m de diamètre ; 20

aubes de 2,8 x 0,66 m ; 1080 chi à 18,8 t/mn ; 11,5 n pour une pression de 2,05 atm et une consommation de 1,8 Kg/chi/h.

Cette machine remplaça une première machine mal conçue qui ne pouvait trouver place à bord et qui fut finalement installée sur le Berthollet,

mésaventure qui explique les 6 ans qui séparèrent la mise en chantier de cette unité de son lancement.

armement

origine : 4X30 + 2X30 longs sur gaillards

1861 : 2x30 + 6x30

1865 : 2x16cm + 6x14cm

1870 : 2x16cm rayés Mod 58/60 + 6x14cm rayés +1x4

coque

composite bois et fer

 historique

    12-1853 : en Nouvelle-Calédonie.

    28-10-1853 : arrivée à Papeete.

    11-1-1853 : arrivée à Rio, allant à Montevideo (CC Lacombe).

    7-12-1853 : arrivée à Balade (NC) venant de Tahiti.

    1-1-1854 : retour à Tahiti avec le CA Febvrier Despointes.

    27-5-1856 : arrivée à Singapour, venant de Ceylan.

    15-5-1857 : mouillé à Macao.

    07-1857 : escadre française de Chine (CA Rigault de Genouilly).

    30-1-1858 : prise de Canton.

    20-4-1858 : prise des forts du Pei-Ho.

    24-8-1858 : mouillé dans la rivière de Canton.

    20-11-1858 : dans la rivière de Canton.

    22-2-1859 : stationnaire à Saïgon.

    6-1859 : en Chine.

    1-11-1859 : station navale des Mers de Chine.

    6-1863 : tournée Terre Neuve, Halifax et golfe de St Laurent avec le Marceau et le Berthollet.

    24-1-1867 : escale à Civita-Vecchia.

    7-4-1868 : arrivée à Lorient, venant de Pirée (CF Jaurès).

    1872 : Ecole des torpilleurs Rochefort, puis magasin au Gabon.

    1881-85 : magasin au Gabon.

    3-1885 : démolie.

Cassini

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Cassini

 Lorient

10-4-1843

22-4-1845

1-5-1845

9-11-1863

 caractéristiques

dimensions

54 x 9.60 x 4.35 m

déplacement

1100/1175 t

vitesse

10.8 n

effectif

114/123 h

propulsion

machine Creusot de 220 chn, 440 che

Machine Schneider à balanciers de 660 chi ; 2 cylindres : d = 1,42 m ; c = 1,68 m ; 20 aubes de 2,75 x 0,64 m divisées chacune en trois parties et

susceptibles d’être déplacées le long des rayons des roues. 8 n par vent debout à 20 t/mn pour une pression de 1,3 atm

armement

origine: 2x22cm NR2 + 2x30 NR1

1847 : 6x30 obus.

1855 : 2x32 cm mortiers + 2x30

1862 : 6x30 obus. + 2x30

coque

bois

 historique

    25-12-1846 : arrive à Toulon.

    19-6-1850 : arrivée à Lorient, venant de la Réunion (CV De Chabannes-Curton).

    26-2-1851 : chargement de un million en billets de banque à Lorient pour la Réunion.

    3-3-1851 : appareillage pour la Réunion, puis station à Macao. Il emmène aussi Mgrs Desprès, évêque de Bourbon, de Vérolles, évêque de Colombie

    12 au 14-3-1851 : escale à Madère.

    11-1851 : arrivée à Macao, venant de La Réunion (Cdt Robinet de Plas).

    1 au 2-1852 : escales à Macao, Singapour, Batavia, Macassar.

    30-11-1853 : appareille de Shanghaï.

    6 au 14-12-1854 : escale à Nankin.

    18-1-1854 : appareille de pour la France avec escales à Singapour, St Denis, le Cap, Gorée et Fayal (Madère).

    5-7-1854 : arrivée à Lorient, venant de Chine (CF Robinet de Plas).

    5-6-1855 : sortie de Lorient pour essais.

    27-7-1855 : arrivée à Kamiesh, venant de Toulon.

    7-8 au 7-9-1855 : utilisé comme bombarde dans la chute de Sébastopol (188 bombes tirées).

    17-10-1855 : prise de la forteresse de Kinburn.

    6-10-1859 départ de Toulon pour un tour du monde,

    3-1860 : arrivée à Nouméa  (CF Le jeune).

    2-9-1860 : appareille pour Kanala (NC).

    9-10-1860 : départ pour Tahiti.

    1863 : retour à Toulon.

    9-11-1863 : rayé.

    1865-69 : ponton-magasin à Toulon.

    1869 : démolition.

Gorgone

Plans de Sochet

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Gorgone

Chaigneau & Bichon, Bordeaux

15-11-1846

14-8-1848

1854

19-12-1869

 caractéristiques

dimensions

63.78 x 9.52 (16.04 HT) x 3.17 m

déplacement

990 t

vitesse

 8 n

effectif

128 h

propulsion

 machine de 200 chn, 664 che, construite par Hallette à Arras (même mésaventure qu'à l'Euménide) - charbon : 175 t -

voilure : 829 m² - gréement  goélette à hunier

Machine à 2 cylindres oscillants Halette : d = 1,415 m ; c = 2 m ; 19 t/mn ; 4 chaudières tubulaires, puis 3 à partit de 1859 ;

armement

4x30 + 2 espingoles

(1860) : 4x16 cm rayés

(1867) : 4x30 obusiers

 historique

    23-2-1849 : arrivée de la machine à Bordeaux.

    5-10-1849 au 12-1853 : essais avec nombreuses avaries.

    3-3-1854 : appareille de Brest pour Toulon.

    24-7-1854 : arrivée à Toulon.

    9-1854 : appareille pour la Mer Noire avec des troupes et 300 fusées de guerre.

    1855 : stationnaire à Toulon, prévu pour le transport des soldats.

    Hiver 1855-56 : stationne à Kertch.

    2-1862 au 6-1863 : division du Levant (CF Saintarmor).

    1864 : refonte à Alger.

    1864-66 : remplace le Phare en Algérie.

    7-7-1866 : arrive à Toulon, en fin de mission hydrographique des côtes d'Afrique

où il était affecté au service latéral des côtes d'Algérie.

    10-8-1868 : appareille de Cherbourg pour Gorée avec la canonnière la Lance en

remorque. Elle va relâcher à Brest (mauvais temps), Lisbonne et Ténériffe.

    4-9-1868 : arrivée à Gorée.

    13-9-1868 : appareillage pour le voyage retour avec 23 passagers - panne de moteur à hauteur du banc d'Arguin, puis voie d'eau.

    20-10-1868 : arrivée à Brest.

    22-10-1868 : appareille pour Cherbourg.

    18-1-1869 : station à Cherbourg.

    28-12-1870 : sortie de bassin Cherbourg.

    1869 : passage au bassin, puis station sur les côtes espagnoles.

    16-12-1869 : appareille de la Corogne pour Cherbourg.

    19-12-1869 : le navire est perdu corps et biens aux Roches Noires devant Brest (LV Mage).

classe Tanger

Plans de Gervaize

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

Tanger

 Brest

6-8-1847

26-3-1849

6-6-1850

29-12-1874

Tisiphone

 Lorient

9-11-1847

27-8-1851

21-4-54

22-7-1872

 caractéristiques /data

dimensions

56.30 x 9.52 (16.06 ht) x 4.02 m

déplacement

940 t ; 1 149 tpc

vitesse

10.5 n

effectif

128 h

propulsion

 machines de 300 chn, 800 che - construites à Indret (Tanger) et Lorient (Tisiphone)

 roues de 6,84 m, 27 aubes de 2,8 x 0,38 m _

charbon : 213 t

voilure : 864 m² (Tanger) - 882 m² (Tisiphone) - gréé en brick

Machines à cylindres oscillants identiques, celle du Tisiphone construite à Lorient et celle du Tanger à Indret : 4 cylindres : d = 1,6 m ; c = 1,6 m ; 4

puis 3 chaudières tubulaires ; 800 chi à 21,6 t/mn ; Tisiphone : roues de 7,2 m de diamètre portant 24 aubes de 2,75 x 0,63 m ; Tanger : roues de

6,84 m ; 27 aubes de 2,8 x 0,38 m ; Tanger : 10,6 n à 19,2 t/mn pour une pression de 2,46 atm et une puissance de 713 chi.

armement

 origine : 4x30 obusiers + 2x30

1783 : 4x14 cm rayés (Tanger) - 6x12 cm rayés (Tisiphone)

coque

bois

 historique

Tanger

    1850 : essais, puis désarmée.

    22 au 27-5-1851 : sortie au profit des élèves de Marine, de Brest vers Woolwich (28-5) et Le Havre.

    7-9-1851 : en rade de Brest.

    1852 : trafic latéral Algérie.

    31-5-1852 : à Alger.

    1854-55 : armé en transport - guerre de Crimée en mer Noire (Cdt Rataillot).

    26-11-1857 : appareille de Rochefort pour la station d'Alger (CF de Balsac).

    1959 : fin de la staion.

    2-1862 : appareillage de Cadix pour le Mexique avec une partie des troupes et du matériel qu'il a fallu débarquer du Fontenoy en avarie à Cadix.

    1-10-1862 : arrivée à Alger, venant de Oran.

    3-1-1863 : arrivée à Toulon, venant d'Alger, suite à avaries.

    9-3-1863 : appareillage de Toulon pour Alger pour reprendre le service des côtes.

    22-6-1863 : appareillage de Toulon pour la Syrie.

    7-1866 : service latéral des côtes d'Algérie.

    1874 : bateau de servitude à Toulon.

    1879-88 : caserne.

    1889 : démolition.

Tisiphone

    1854-55 : guerre de Crimée en Mer Noire.

    23-6-1854 : appareille de Malte pour Galipoli.

    19-7-1855 : appareillage de Lorient pour station à Lisbonne.

    17-10-1855 : Prise de la forteresse de Kinburn.

    22-1-1859 : entrée au bassin à Lorient.

    1-9-1856 : désarmée à Lorient.

    6-1859 : station d'Espagne et du Portugal. Il vient remplacer le Coligny.

    5-7 au 31-12-1859 : station de Gibraltar (CF Bénic).

    20-11-1859 : bombardement de la rivière de Tetouan.

    27-10-1860 : désarmée.

    1-1862 : réserve 3e catégorie.

    15-9-1862 : réarmée pour le Mexique.

    15-10-1863 : devant Bagdad (Mexique).

    4-1866 : affectée au Mexique.

    25-1-1868 : échouée au bassin NR 2 à Lorient.

    1-4-1868 : désarmée.

    22-7-1872 : rayée.

    1875 : démolition à Brest.

Coligny

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

Coligny

 Rochefort

27-9-1845

5-11-1850

2-1854

19-11-1888

 caractéristiques

Coque fer - Plans de Hubert

dimensions

52.48 x 9.02 x 3.68 m

déplacement

944 tx - 1200 tpc

vitesse

8.35 n

effectif

75/128 h

propulsion

machine de 300 chn, construite à Rochefort

Machine à cylindres oscillants sur plans Sabattier construite à Rochefort : 2 cylindres : d = 1,6 m ; c = 1,5 m ; 4 chaudières, puis 2 en 1870 ; roues

de 6,66 m ; 24 aubes triples de 2,7 x 0,6 m ; 10,7 n à 21,4 t/mn pour une pression de 2,2 atm et une puissance de 693 chi, la consommation étant

de 1,96 kg/chi/h. Gréé en brick.

armement

 origine : 4x16cm

1870 : 2x12 cm rayés

1875 : 4x12 cm

 historique

    1854-55 : Guerre de Crimée en mer Noire.

    1855 : stationnaire à Toulon, prévu pour le transport des soldats.

    19-10-1858 : arrivée à Lisbonne.

    14 au 24-12-1858 : départ de la station de Gibraltar pour une tournée des "presidios" espagnols au Maroc (Penon de Velze, Albusena, Melila et les îles Zaffarines)

puis une escale à Nemours (CF Bénic).

    25-12-1858 : appareille de Gibraltar pour Tanger.

    10-1-1859 : appareille de Malaga pour se rendre au secours de la Seine avariée devant Cadix.

    26-1-1859 : sur rade à Cadix.

    6-1859 : station d'Espagne et du Portugal. Il est remplacé par le Tisiphone.

    19-10-1862 : arrivée à Lorient, venant de Gibraltar.

    6-6-1866 : appareillage de Lorient vers St Nazaire.

    11-7-1866 : escale d'inspection à Auray et Belle-Île.

    17-2-1867 : de St Nazaire à Lorient.

    19-3-1867 : de Lorient à Bordeaux;

    11-2-1868 : sortie du bassin NR 1 de Lorient.

    11-3-1868 : stationnaire garde-pêche à Lorient ( LV Fournier).

    1-3-1869 : mis en réserve 3 à Lorient.

    29-12-1869 : prise de commandement du LV Joncla.

    1874-78 : stationnaire à Cherbourg.

    2-2-1877 : remorque la Bayonnaise.

    20-12-1879 : remorque la Mouette du Havre à Cherbourg.

    19-11-1888 : rayée.

    1889 : démolition

Prony

Aviso ou corvette à roues - Plans de Prétot approuvés en décembre 1844

nom

chantiers

sur cale

lancement

en service

rayé

 Prony (ex-Socrate)

Brest

27-1-1845

23-9-1847

16-2-1849

5-11-1861

 caractéristiques

dimensions

60.80 x 10.16 (18.3 ht) x 4.00 m

déplacement

1 365 t

vitesse

12.2 n

effectif

136 h

propulsion

 machine Indret de 320 chn, 853 che

Machine Indret à double traverse en T avec guides articulés ; 4 cylindres : d = 1,26 m ; c = 1,56 m ; 4 chaudières ; 22 aubes triples de 2,89 x 0,203

m ; 12,6 n à 18,5 t/mn pour une pression de 1,97 atm ; 850 chi. Gréé en brick (1144 m²).

armement

1849 : 3x22cm + 2x16cm

1851 : 3x16cm + 2x30 NR2

1859 : 4x30 +2x16cm

coque

bois

 historique

    11-11-1846 : renommé Prony.

    3-3-1849 : appareillage de Brest vers Toulon avec 400 

passagers.

    31-12-1849 : départ de Constantinople (CF Bosse).

    2-1-1850 : escale à Ourlac.

    10-1-1850 : arrivée à Toulon.

    12-4-1850 : arrivée à Montevideo, venant de Toulon -

station à Montevideo.

    20-4-1850 : de Montevideo à la Plata.

    17-10 (ou 20-12 ?)-1852 : appareille de Toulon pour

Rio.

    23-11 au 12-12-1852 : sur rade à Rio, en route pour les

Mers du Sud.

    24-9-1853 : débarque à Balade avec le Phoque et

proclame la Nouvelle-Calédonie française (CA Febvrier-

Despointes).

    27-9-1853 : prise de possession de l'île des Pins.

    11-10-1853 : appareillage de Tahiti (CC De Brun).

    30-10-1853 : arrivée en Nlle Calédonie.

    28-12-1853 : arrivée à l'île des Pins.

extrait de l'Abeille du 1-12-1861

    30-12-1853 : mouille à Balade.

    9-1-1854 : sur rade à Balade.

    5 au 7-1-1855 : expédition contre les indigènes qui ont

massacré l'équipage d'une baleinière anglaise allant de

Balade à Nouméa.

    1856 : retour à Toulon après escale à Valparaiso.

    27-9-1857 : désarmée.

    9-1859 : appareille de Toulon pour la Goulette avec le docteur Thiebaut pour soigner le bey, en vain.

    10-1859 : rentre à Toulon.

    11-1-1860 : à Toulon, venant de Livourne (Cdt comte de Missiessy).

    19-1-1861 : appareille de Gaëte pour Toulon.

    5-11-1861 : naufrage au large de la Caroline du Nord, près du cap Hatteras, sur les Outer-Banks.

    21-12-1861 : rayé puis démoli.

les commandants            1852 C.V. Clavaud            1853 C.F. Tabuteau            1859 C.F. du Bois Guehenneuc            1862 C.F. Maurin            1863 C.F. Joubert Etat-major  au 19-6-1850     (Abeiile du23-6-1950) :     CV De Chabannes-Curton     LV Lagé     EV De Fontanis, Caillet, Malcor     Cuzent, commis d'administration     Yastel-Lemarié chirurgien-major     Piétri chirurgien de 2e classe     Asp. Auxiliaire : Lardit, Roussel, Rosquero